You are here

Info à promouvoir

Dossier du Magazine n’GO, le magazine bimestriel d’Echos Communication

Le gouvernement et l’opinion publique, de plus en plus critiques, ainsi que les standards internationaux plus sévères poussent l’aide internationale à changer de direction, pour abandonner l’aide de substitution au profit d’un travail structurel. Analyses de contexte, indicateurs de résultats, valorisation de l’empowerment et de l’ownership : autant de critères qui déterminent une coopération au développement professionnelle. Les initiatives particulières, souvent mues par la philanthropie et le sentiment d’équité, ont-elles une place dans ce navire ? Devons-nous renoncer aux initiatives qui n’apportent pas de changement structurel, mais qui soulagent la misère de manière humaine et directe ? Quid des frais de fonctionnement et de salaires des ong ? Et la rencontre humaine dans tout ça ? Les ong structurelles et l’aide caritative peuvent-elles avancer la main dans la main ? Venez débattre avec nous de ces questions très actuelles !

Pour en savoir plus : Lisez le dossier Aide ardente, développement ardu? , paru dans le Magazine n’GO, le magazine bimestriel d’Echos Communication.

Caritas International en campagne

  1. Créé par Maria Isabel ANSION
  2. Le 08/10/2012
  3. Dans Info à promouvoir
Chaque goutte compte dans la lutte contre la faim

Quand l’eau manque, la faim n’est jamais loin. Et elle frappe en premier ceux-là même qui produisent de la nourriture, les paysans et leurs enfants, particulièrement en Asie et en Afrique. Avec deux milliards de bouches supplémentaires à nourrir d’ici 2050, plus que jamais chaque goute compte dans la lutte contre faim. Ce constat pousse Caritas International à se mettre en campagne pour faire jaillir l’eau là où la faim sévit, et pour promouvoir la bonne gestion de cette précieuse ressource. Ici et là-bas.

Rejoignez notre campagne pour cet enjeu crucial et devenez source de vie.

D'après le rapport AidWatch de Concord, une trop grande partie de l'aide des pays européens revient vers l'Europe

Le nouveau rapport d'AidWatch est paru. Le rapport se penche sur les montants de l'aide mais également sur l'authenticité de cette aide. Par exemple, le rapport met en avant les montants dédiés à la gestion des dettes, du retour des réfugiés, des bourses, etc.

En incluant ces montants dans le budget de la coopération au développement, les pays européens gonflent ce budget avec des sommes qui ne seront pas destinées réellement à des actions de développement dans les pays du Sud et qui ne profitent pas non plus à l'éducation au développement.

AidWatch estime ainsi que ce sont plus de 5 millards d'euros que les pays européens ne devraient pas inclure dans les budgets de l'aide. Le site de Concord a repris sur une carte européenne : les pays, l'aide authentique et l'aide gonflée. Il est également possible d'avoir une vision plus précise par pays

Mettez fin aux accaparements de terres !

  1. Créé par Maria Isabel ANSION
  2. Le 11/12/2012
  3. Dans Info à promouvoir
Signez la pétition d’Oxfam à destination du président de la Banque mondiale, Jim Kim !

Agissez maintenant pour mettre fin aux accaparements de terres !

Selon une étude d’Oxfam, de plus en plus de terres arables sont achetées dans les pays en développement par des investisseurs étrangers. En conséquence, de nombreuses familles sont expulsées de leur maison et privées d’emploi et de nourriture.

La Banque mondiale finance bon nombre de grandes transactions foncières et influence les modalités d’achat et de vente des terres. Elle peut contribuer à ramener la situation sous contrôle. Nous avons besoin de votre aide pour demander à la Banque mondiale de protéger les droits des personnes les plus démunies.

Signez la pétition à destination du président de la Banque mondiale, Jim Kim !
Pour en savoir plus sur cette campagne consultez le site mis en place par Oxfam Solidarité : http://cultivons.be.

De l'eau grâce au chocolat !

  1. Créé par Maria Isabel ANSION
  2. Le 22/11/2012
  3. Dans Info à promouvoir
L’AADC lance sa 4e campagne de vente de mini-bâtons de chocolats Galler : 15 pour 5 € !

Contribuez à des projets d'accès à l'eau en Afrique et faites-vous plaisir en achetant du chocolat Galler auprès de l'ONG AADC.

Il faudrait 1450 points d’eau de plus par an pour permettre un accès à l’eau potable à 67% de la population rurale du Bénin, mais on en compte moins de 1000 en moyenne.  Par ailleurs dans ce même pays, les 2/3 de la population n’a pas accès à des services d’assainissement de base. Une des conséquences est une haute mortalité des enfants de moins de 5 ans.

Le travail restant est donc immense ! L'AADC apporte sa modeste contribution à la résolution de ce problème en réalisant des projets d'accès à l'eau potable et à l'hygiène en Afrique. (Bénin et Burkina Faso).  

Offrez ces sachets à vos collègues, vos amis, à la voisine qui a gardé le chat pendant une mission, etc.  Les petits cadeaux entretiennent l’amitié !  Merci pour eux !

Plus d'infos : sur le site de l'AADC.

Commandes : Chantal  Vandermeiren aadc[at]skynet.be

 

On ne joue pas avec la nourriture

  1. Créé par Maria Isabel ANSION
  2. Le 23/06/2013
  3. Dans Info à promouvoir
SOS FAIM lance sa nouvelle campagne : Stop à la spéculation sur les matières premières agricoles et sur les terres. Rappelez aux banques qu’on ne joue pas avec

STOP À LA SPÉCULATION SUR LES MATIÈRES PREMIÈRES AGRICOLES ET SUR LES TERRES

Les banques, fonds de pension et autres spéculateurs financiers parient sur l’évolution des prix agricoles et investissent dans des entreprises qui achètent massivement des terres à l’étranger. Par ces pratiques spéculatives, ils participent à la concentration des terres dans les mains des plus riches et aux hausses des prix alimentaires. Ce faisant, ils menacent la sécurité alimentaire des plus pauvres et l’avenir des petits agriculteurs.

Des banques en Belgique sont complices …
La vôtre peut-être ? 

Sos faim dit Stop! Vous aussi ?

Pages