You are here

Congo (Democratic Republic)

Détails de l'annonce

Organisation : Village d'espoir asbl
Site web : https://www.facebook.com/Village-dEspoir-asbl-106188671165349
Lieu de l'emploi : GOMA avec des missions au Sud Kivu et en Ituri /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Mission terrain
Date de publication : 11/06/2021
Date limite : 15/06/2021

Profil

PROFIL DU CANDIDAT RECHERCHE
Village d’Espoir est à la recherche d’un volontaire de solidarité internationale passionné du travail humanitaire et du développement de l’enfant et l’adolescent en particulier avec un profil ci-après :
  • Etre détenteur d'un diplôme d'études supérieures en Sciences de l’éducation, sciences sociales, psychologie appliquée ou domaine associé :
  • Avoir au moins deux ans d’expérience dans le secteur de l’éducation, protection de l’enfant, assistance psychosociale et prévention et gestion des risques des catastrophes et épidémies ;
  • Avoir une bonne maitrise des méthodes accélérées de recherche action participative et analyse systémique de la situation humanitaire, et évaluation multisectorielle rapide ;
  • Avoir des bonnes compétences dans la rédaction des propositions des projets et fund raising ;
  • Avoir d’excellentes capacités de rapportage et communication digitale ;
  • Avoir des capacités irréprochables d’adaptation, de leadership et d’acculturation;
  • Avoir une bonne maitrise de l’outil informatique (pack office), du Français, et de l’Anglais ;
  • Etre prêt au déploiement immédiat et aux déplacementsfréquents dans le Nord et Sud Kivu, Ituri ;
  • Disposer d’un permis de conduire valide.
CONDITION DE RECRUTEMENT DU VOLONTAIRE
Village d’Espoir offre au volontaire des conditions de travail confortables dans des environnements surs et sécurisés et supporte les couts suivants :
  • Le billet de voyage aller et retour pour le début et la fin de la mission ;
  • Le visa de travail en RD Congo; - Le logement décent dans un appartement privé ;
  • Le moyen de transport garantie à la disposition ;
  • La communication locale et a l’étranger ;
  • Une allocation mensuelle de restauration ;
  • Une indemnité mensuelle de subsistance de 250$ le mois.
MODALITE DE SOUMISSION DES CNDITATURES
Les candidats intéressés peuvent soumettre leurs candidatures composées d’une lettre de motivation, et d’un CV rédigé en Français au plus tard le 14 Juin 2021 a vespasbl@gmail.com avec copie a amaniluc84@gmail.com .
Note : les candidatures féminines sont vivement encouragées. Fait à Goma, le 10 Juin 2021. Luc AMANI, Coordinateur National

Description

PRESENTATION DE L’ORGANISATION.
Village d’Espoir est une organisation non gouvernementale d’aide humanitaire et de développement de droit Congolais qui œuvre dans les secteurs de l’éducation inclusive, la protection de l’enfant, la transformation des conflits, la gouvernance environnementale et la communication sociale. Elle est opérationnelle dans les provinces du Nord Kivu, Sud Kivu et Tanganyika depuis 2017 avec un effectif de 1O staffs nationaux et un expatrié.
Le bureau de coordination national de Village d’Espoir se situe à Goma avec des sous bureaux à Nyirongo, Rutshuru, Bunagana (Nord Kivu), Bukavu, Katana, Minova (Sud Kivu), Kalemie, Nyunzu, Manono (Tanganyika).
Pour mettre en œuvre ses activités, Village d’Espoir bénéficie de l’appui technique et financier comme INTERNEWS, UNICEF, MONUSCO, ASSOCIATION EUROPEENNE POUR LA DEMOCRATIE LOCALE et GRANDS LACS CONSULTING. Village d’Espoir est membre de CIVICUS World Alliance et point focal de handicap et inclusion au cluster éducation Nord Kivu.
 
BREF APPERCU DU CONTEXTE EDUCATIONNEL DANS LA PROVINCE DU NORD KIVU
Depuis près de deux décennies, la province du Nord Kivu fait face des crises humanitaires aigues provoquées par l’émergence des groupes armés nationaux et étrangers, l’activisme très prononcé du groupe armé Ougandais ADF-NALU, l’expansion de l’épidémie a virus d’Ebola et la pandémie a COVID-19, l’Etat de siège, les violences communautaires d’Avril 2021 dans le territoire de Nyiragongo et la récente éruption du volcan Nyiragongo du 22 Mai 2021. Le défis du secteur de l’éducation au Nord Kivu a été renforcé avec l’éruption du volcan Nyiragongo du 22 Mai 2021. En effet, 4165 (2196 filles) élevés et 141 enseignants ne vont pas retourner dans leurs écoles habituelles du fait qu’elles ont été soit complètement effacées par les coulées des laves du volcan, soit détruites partiellement par le volcan, et ou soit occupées par les déplacés interne, victimes de l’éruption.
Le 7 Juin 2021, le premier ministre en visite de compassion de 4 jours aux sinistrés du volcan à Goma et Bukavu, a ordonné le retour progressif de 400.000 ménages qui s’étaient déplacés installés dans les sites provisoires sur l’axe Goma-Bukavu, Goma-Rutshuru-Goma_Rwanda. Cependant, ce retour n’a pas été accompagné des mesures cohérentes de reprises pouvant renforcer la résilience des déplacés et ou retournés. C’est ainsi que 10 écoles primaires du territoire de Nyiragongo devront désormais accueillir les retournés au lieu et place de servir de cadre naturel d’apprentissage des enfants.
 
Pour palier a cette crise éducationnelle, Village d’Espoir et UNICEF conviennent de mettre en place un projet d’éducation d’urgence à Nyiragongo pour des mécanismes alternatifs d’apprentissage de 4165 élèves pour éviter que l’année scolaire soit complétement perdue. Ce projet sera complété par une série des formations aux enseignants, élèves et comités des parents sur différentes thématiques de l’éducation inclusive et sera complété par un autre projet de résilience dans la zone de convergence du territoire de Rutshuru axé sur la formation professionnelle de 100 jeunes (enfants et adolescents) sortis des groupes armés et ceux ayant abandonnés l’école de suite de l’instabilité socioéconomique et sécuritaire dans la région.
 
ORGANISATION GENERALE DU POSTE
Sous la supervision technique du Program Manager et hiérarchique Coordinateur National, le Conseiller Technique en éducation contribue efficacement à la mise en œuvre de la stratégie intégrée de Village d’Espoir pour une réponse cohérente à la crise de la pandémie à COVID-19 et éruption du volcan Nyiragongo du 22 Mai 2021. Il devra apporter son expertise dans la dynamique de mobilisation des partenaires publics et privés par Village d’Espoir dans la région et aussi soutenir le processus de négociations en cours avec les bailleurs MONUSCO et INTERNEWS.
Les taches principales du Conseiller Technique en éducation inclusive sont entre autre :
  • Appui à la planification, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du projet d’urgence éducation Nyiragongo et le projet formation professionnelle et alphabétisation fonctionnelle à Rutshuru ;
  • Mettre en place un système de communication, mobilisation et diffusion des bonnes pratiques promues par le projet dans la zone d’intervention ;
  • Assurer la liaison avec les partenaires techniques et financiers et les réseaux membres de VESP ;
  • Représenter l’organisation dans les réunions du cluster et inter agences et groupes de travail ;
  • Appui à la rédaction des nouvelles propositions de projet et note de plaidoyer;
  • Faire le suivi des propositions des projets dans le pipeline et continuer les discussions entamées avec d’autres bailleurs de fonds potentiels ;
  • Assister l’équipe projet dans la mise en œuvre en lui apportant un appui technique nécessaire ;
  • Assurer les formatons du staffs, partenaires Etatiques bénéficiaires sur les thématiques liées aux résultats du projet ;
  • Appuyer à la compilation et au traitement des données de suivi et évaluation et redevabilité ;
  • Revoir les rapports des équipes, les succès stories, leçons apprises et bulletins d’information ;
  • Exécuter toute autre tâche demandée par la coordination nationale sur le territoire national…

Détails de l'annonce

Organisation : INTERSOS - Organizzazione Umanitaria Onlus
Site web : https://www.intersos.org/en/work-with-us/field/#intersosorg-vacancies/vacancy-details/60990ef7fb0050001bb44da8
Lieu de l'emploi : Bukavu, sud Kivu /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Coordination
Date de publication : 04/06/2021
Date limite : 17/06/2021

Profil

Profil requis

Education

Formation universitaire, idéalement dans un domaine pertinent Sciences Sociales, Psychologie, Travail social, Droits de l'homme, Droit international humanitaire ou autres domaines liés au développement social et au travail humanitaire. Maîtrise (MA ou LLM) en Droits de l'Homme, Droit International Humanitaire ou dans des domaines connexes est souhaitable.**

Expérience Professionnelle

Au moins cinq années d'expérience professionnelle pertinente dans des secteurs liés à la protection au sein d'une ONG International. Expérience éprouvée dans la gestion des projets financés par les agence onusiennes (UNHCR, UNICEF). Expérience précédente dans la gestion de la base est souhaitable. Expérience dans la communication avec les bailleurs des fonds et dans lidentification et la rédaction des nouvelles propositions.**

Exigences professionnelles

Excellente connaissance des thématiques de la protection, notamment le monitorage de protection, les violence sexuelles et sexistes, la cohabitation pacifique, la formation des partenaires et des parties prenantes.

Excellente connaissance des outils de gestion du projet, ainsi que des outils de monitorage et dévaluation.

Excellente capacité de planification des activités et de gestion des équipes.

Excellente capacité de formuler/consolider des rapports et décrire des propositions.

Excellente connaissance de la gestion financière du projet, des procédures dachats des principaux bailleurs des fonds, de la coordination logistique et de la gestion sécuritaire pendant les opérations humanitaires.

Bonne capacité de communication et de relation avec les bailleurs des fonds et les autorités locales.

Langues

Français et Anglais courant, Swahili souhaitable.

Description

INTERSOS est une Organisation Humanitaire Non Gouvernementale, à but non lucratif, qui a l’objectif d’assister les victimes de désastres naturelles et de conflits armés. INTERSOS base son action sur les valeurs de la solidarité, de la justice, de la dignité humaine, de l’égalité des droits et des opportunités pour tous les peuples, du respect des diversités, de la cohabitation, de l’attention aux groups sociales les plus vulnérables.

Termes de référence 

Intitulé du poste : Chef/fe de Projet - Chef/fe de base

Code : SR-38-1915

Pays : DRC

Lieu d’affectation : Bukavu (Sud Kiuv)

Date de prise de fonction : 01/07/2021

Durée du contrat : 7 mois

Sous la supervision de : HoM

Supervision directe de : 45 local staff

Personnes à charge : Non-family Duty station

Contexte général du projet

Suivi et Renforcement de la situation de protection en faveur des personnes déplacées internes, des retournés dans les provinces du Nord Kivu, Sud Kivu, Maniema et des réfugiés (Sud Kivu) vivant hors cam. Présents en RDC depuis le 2010, INTERSOS a été financé par UNHCR, UNICEF, CEI, PAM, ECHO et Pooled Fund/CHF et travaille en partenariat avec les ASBL locales, comités de bénéficiaires et communes, leaders communautaires, la Société Civile, autorités locales et ONG locales et internationales. Les secteurs techniques d’intervention sont principalement : protection, protection de l’enfant, santé et nutrition, éducation et sécurité alimentaire. Aujourd’hui, INTERSOS est présente dans la région de l’Ituri, du Nord Kivu, du Sud Kivu et du Tanganyka. Au Sud Kivu, les secteurs sont le monitorage de protection financés par le UNHCR, la Nutrition et la Sécurité Alimentaire.

Une expérience spécifique a été développée en ce qui concerne: monitorage de protection, violence sexuelles et sexistes, cohabitation pacifique, formation des partenaires et des parties prenantes sur les aspects de la protection , sensibilisation des communautés sur la protection, identification des enfants sortis des forces et groupes armés, non-accompagnés/séparés de leur familles, vulnérables au sein des communautés, appui psychosocial, assistance matérielle, réinsertion scolaire et/ou socioéconomique.

Objectif général de la position

L'objectif général du Chef de Projet/Chef de Base est de garantir la bonne implémentation du projet UNHCR ainsi que de représenter INTERSOS dans la Province et d'agir conformément aux directives spécifiques et sous la supervision du Chef de Mission. Elle/Il gère et coordonne les moyens logistiques et la gestion financière de la base, tandis que la sécurité en coordination avec le CDM.

Principales responsabilités et tâches

Gestion du Projet :

· Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec la Coordination Programmes et l’ensemble de son équipe

· Garantir la Gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe

· Assurer la Coordination du Projet avec les partenaires et partie prenante (acteurs humanitaires, autorités administratives), avec les représentants des bailleurs et autres acteurs présents sur le terrain.

· Assurer la coordination du Projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers léchange régulière des informations et le monitoring des activités commun.

· Assurer le développement et le respect du plan de travail et proposer et mettre en œuvre les réajustements, si nécessaires.

· Assurer le suivi et évaluation des activités à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage en collaboration avec la Coordination Programme et le partenaire.

· Formuler les rapports narratifs et financiers à soumettre à UNHCR.

· Assurer, in collaboration avec léquipe du projet, à la mise à jour mensuelle des informations à partager avec les clusters compétents.

· Assurer la soumission dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y compris l’outil de suivi PAT.

· Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) sous la supervision et avec la Coordination de la Mission.

· Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place du projet à la Coordination de la Mission et contribuer à l’identification de solutions.

· Participer aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain.

Gestion administrative du projet :

· Assurer une gestion appropriée des fonds du projet (mettre à jour la planification financière du projet sur base mensuelle chaque mois).

· Assurer le suivi des dépenses du projet en collaboration avec l’administration.

· Proposer des réajustements budgétaires à l’administration.

· Assurer la liaison avec l’équipe logistique pour les achats du projet afin de garantir une correcte application des procédures d’achat d’INTERSOS, en conformité avec les procédures du bailleur ;

Gestion des Ressources Humaines :

· Identifier les besoins en termes des ressources humaines de support en collaboration avec la coordination pays logistique et financière.

· Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet selon les besoins Assurer l’évaluation effective et objective de performance du staff sous sa gestion chaque 3 mois et l’évaluation finale.

· Superviser et gérer l’équipe de projet et assurer la formation continue en collaboration avec la Coordination de la Mission.

· Développer lorganigramme du projet.

· Développer lorganigramme des services du support (log/admin) de la base en collaboration avec les coordinateurs des services pays.

Capitalisation et gestion des connaissances :

· Assurer la capitalisation des expériences et des données obtenues dans le cadre du projet.

· Identifier les besoins et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain.

· Transmettre à la Coordination de la Mission toute documentation photo et vidéo des activités, ainsi que toute informations significatives sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication.

Coordination des activités de support

· Développer, en collaboration avec la coordination administratif pays, le budget des couts du support pour la province en termes des ressources humaines, des locations bureaux, des couts de maintenance etc., en identifiant lallocation des couts dans les différents projets en cours ainsi que les besoins financiers pas couverts.

· Être responsable de la gestion hiérarchique du staff du support (administratif et logistique) et de la mise en place des équipes selon les ressources humaines disponibles.

· Coordonner les services de support aux activités des projets en collaboration avec les Chefs de Projets.

· Assurer le suivi de limplémentation des procédures Intersos en collaboration avec la coordination pays logistique et finance.

Gestion de la sécurité

· Focal point pour la gestion de la sécurité dans la province, le CDB est responsable de la mise en œuvre des mesures sécuritaire établis par la coordination pays.

· Collecte des informations sur la situation sécuritaire en coordination avec les acteurs humanitaires et in collaboration avec la logistique.

· Mise à jour, en collaboration avec le Coordinateur Logistique pays et le CDM, du CPP de la base.

· Responsable de la mise en œuvre du CPP et des procédures de sécurité, en collaboration avec le Coordinateur Logistique pays et le CDM.

· Responsable didentifier et de mettre en œuvre éventuelles mesures durgence nécessaires à sécuriser le staff et les biens de lorganisation en coordination avec le CDM. Dans les cas échéants, en coordination et sur recommandation de la logistique pays et de la direction régionale.

Représentation et coordination humanitaire

· Représentation dIntersos dans la province devant la coordination humanitaire, les bailleurs des fonds et les parties prenantes, en coordination avec les directives du CDM et les recommandations de la Coordination Programmes.

· Coordination de lidentification des besoins humanitaires émergentes et des possible interventions en collaboration avec INTERSOS et les acteurs des Clusters Humanitaires.

· Identification des allocations des fonds et des stratégies des bailleurs au niveau de la province, en collaboration avec la Coordination Programmes et le CDM.

COMMENT POSTULER :

Les candidats intéressés sont invités à postuler en suivant le lien ci-dessous:

https://www.intersos.org/en/work-with-us/field/#intersosorg-vacancies/vacancy-details/60990ef7fb0050001bb44da8/ 

Veuillez noter que notre processus de candidature est composé de 3 étapes très rapidess’inscrire (incluant votre nom, mail, mot de passe, nationalité et adresse Skype), se connecter et postuler en joignant CV et lettre de motivation en version PDF. Avec cette plateforme les candidats pourront suivre l'historique de leurs candidatures avec INTERSOS.

Si vous rencontrez de graves difficultés à postuler via notre plateforme, vous pouvez envoyer un email à recruitment@intersos.org joignant votre CV et votre lettre de motivation (les deux en version PDF) avec comme objet du message: « Platform issue  SR-38-1915  Chef/fe de Projet  Chef/fe de base ».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d'au moins trois références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Détails de l'annonce

Organisation : RCN Justice & Démocratie
Site web : http://www.rcn-ong.be
Adresse email : patricia.kela@rcn-ong.be
Lieu de l'emploi : Kinshasa /
Fichier : PDF icon offrecdmrdc14052021vf.pdf
Type d'emploi : Contrat à durée indéterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Coordination
Date de publication : 17/05/2021
Date limite : 10/06/2021

Profil

  • Chef de mission au sein d’une ONG internationale avec une thématique justice (justice transitionnelle un sérieux atout)
  • Coordinateur de terrain d’une ONG généraliste ayant un programme d’accès à la justice
  • Représentant pays au sein d’un organisme de coopération
  • Chargé de gestion de partenariats,
  • Chargé de suivi et évaluation
  • Chargé des droits de l’homme
  • Chargé de projet sur une thématique type : dialogue communautaire, lutte contre la corruption, crimes internationaux, justice transitionnelle, méthode alternatives de résolutions de conflits, violences basées sur le genre, liberté d’expression, justice de proximité

Description

Rattaché.e au responsable de programmes basé au siège, le.la chef(fe) de mission est le.la garant.e d’une mise en œuvre efficace des programmes de la mission

L'offre complète est disponible sur notre site https://rcn-ong.be/agir-participer/offres-demploi/ et en annexe de cette publication.

Détails de l'annonce

Organisation : International Medical corps
Site web : https://www.internationalmedicalcorps.org
Lieu de l'emploi : Congo /
Type d'emploi : Contrat à durée indéterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Coordination
Date de publication : 20/04/2021
Date limite : 20/05/2021

Profil

  • Typically, a Bachelor’s degree in social sciences, public health, statistics, or international development, with experience or background in MEAL, epidemiology, public health, and health information management. Master’s degree preferred. Equivalent combination of relevant education and experience may be substituted as appropriate.
Experience
  • 8+ years of relevant and progressive experience working in related field, including minimum of 5 years of applied experience with a humanitarian organization in designing, implementing and overseeing monitoring and evaluation tasks in relevant sectors.
  • Demonstrated experience in managing teams and building staff capacity within complex programming.
  • Experience with MEAL approaches for key donors such as USAID, BHA, OFDA, ECHO, EU, DfID, UN, etc.
  • Experience in database design and other tools for information management like DHIS2;
  • Experience in use of qualitative and quantitative software for data analysis.
  • Experience with mobile data collection platform
  • Able to identify gaps in staff knowledge of MEAL concepts and skills and provide training in these topics.
  • Know causal analysis approaches (e.g. problem tree analysis, SWOT analysis) and carry out situation analysis and assessment of needs and opportunities (with the inputs of technical specialists).
  • Possess the skills to write full narrative reports (needs assessments, internal reviews, progress reports) and executive summaries.
  • Demonstrated understanding of data protection and confidentiality as part of data collection and management practices, and ability to respect and maintain confidentiality.
  • Proficiency in Microsoft Office applications, including Word, Excel, Outlook, PowerPoint and Teams.
  • Competency in using statistical software EPI-Info, SPSS, and STATA.
  • Possess the skills in qualitative data analysis software such as MaxQDA, NVivo, Atlas.ti.
  • Possess the skills in mobile data collection software such as Ona, KoboToolBox.
  • Perform inferential analysis using statistical software.
  • Knowledge of inferential statistics.
Equal Opportunities
International Medical Corps is proud to provide equal employment opportunities to all employees and qualified applicants without regard to race, color, religion, sex, sexual orientation, national or ethnic origin, age, disability or status as a veteran
 
To apply : https://careers.internationalmedicalcorps.org

Description

Essential Job Duties/Scope of work
International Medical Corps is a global, humanitarian, nonprofit organization dedicated to saving lives and relieving suffering through health care training and relief and development programs. Established in 1984 by volunteer doctors and nurses, International Medical Corps is a private, voluntary, nonpolitical, nonsectarian organization. Its mission is to improve the quality of life through health interventions and related activities that build local capacity in underserved communities worldwide. By offering training and health care to local populations and medical assistance to people at highest risk, and with the flexibility to respond rapidly to emergency situations, International Medical Corps rehabilitates devastated health care systems and helps bring them back to self-reliance.
 
Background
In addition to the COVID-19 pandemic, the Democratic Republic of Congo (DRC) is prone to disease outbreaks including those of International Concern like Ebola. Since the last two decades, International Medical Corps (IMC) in addition to facilitating access to health care for vulnerable communities (especially displaced persons, women and children), has been at the forefront of response to these outbreaks including Ebola and COVID-19. The organization’s programs conducted jointly with relevant local authorities and government Ministries, also address determinants of wellness and disease such as access to potable water, adequate nutrition, protection services (including those that prevent and manage cases of sexual and gender based violence) and mental and psychosocial support (MHPSS) for staff as well as patients and their families. In a nexus approach, IMC’s emergency responses are combined with activities to make supported communities and structures more resilient through training and roll out of more sustainable solutions as well as those that empower beneficiaries. Community-based complaints and response feedback mechanisms are amongst the initiatives IMC includes in its programs which reinforce beneficiary participation as well as their voice in decision making.

Job Purpose
The role of the Coordinator, Monitoring, Evaluation, Accountability, and Learning (MEAL) is to support better performance and greater accountability by implementing evidence-based program/project management at the field level, in order to guide and improve performance. The Coordinator, MEAL will provide the technical support to the design of methodologies and tools to ensure the availability of clear and accurate information at the program/project level. The Coordinator, MEAL also plays an important role in data management and quality by designing a MEAL system which adheres to the IMC’s Global MEAL Guidelines, the MEAL Minimum Standards for Quality, and the guiding MEAL policies and procedures. S/he will provide technical support to the program and build capacity in the country Mission through strengthening learning and knowledge sharing across the IMC and with the wider humanitarian community. The role holder will also support in project development including preparation and management of the MEAL budget, staffing plan and project design

Main Responsibilities
To perform this job successfully, an individual must be able to perform each essential function with or without reasonable accommodation. The tasks listed are representative of the nature and level of work assigned and are not necessarily all-inclusive.
 
IMC’s policies, guidelines, and procedures
  • Mainstream the Global MEAL Guidelines across all related MEAL activities at the field level and ensure the guidance notes for monitoring, evaluation, and accountability are functional at the field level.
  • Map and detail the navigation, selection, application, and adaption of existing guidelines, tools, and templates at the relevant stages of the project cycle.
  • Develop guidance and standards methodologies for the collection and analysis of data to allow for comparison and aggregation across time and the different projects.
  • Actively promote Prevention of Sexual Exploitation and Abuse (PSEA) standards within IMC and amongst its beneficiaries.
  • Contribute to the creation of a positive image and overall credibility of the organization, notably through the application of the Code of Conduct, ethics, values, and standpoint with regards to internal and external actors.
Project design and planning
  • Design and coordinate needs assessment and situation analysis through various approaches (e.g. direct data collection, secondary sources, problem tree analysis, SWOT analysis) and ensure that needs assessment and project design are linked.
  • Ensure MEAL requirements of the donors during proposal development, such as mandatory donors indicators and annexes, etc.
  • Support to program and MEAL team with developing the results framework, theory of change, logframe Program Monitoring Tool (PMT), and MEAL plan including indicators for existing and new projects.
  • Identify the budget/resources needed for MEAL activities of projects.
  • Represent the organization in the MEAL and Assessment Working Groups promoting a positive image.
MEAL system
  • In coordination with the Program Team and MEAL field Focal Points, establish a reliable participatory MEAL framework for the IMC Mission to ensure quality.
  • Design full MEAL procedures and operating plans within the mission and develop harmonized data collection tools involving the different stakeholders (project team, partners)
  • Ensure that accountability to affected populations (AAP) data is collected routinely throughout the project cycle, enabling evidence-based programming and corrective action.
  • Develop data gathering strategies and reporting flows for projects in the mission.
  • Oversee the collection and timely reporting of data and statistics from the health facilities and other centers.
  • Consolidate statistics from Health, Nutrition, WASH, MHPSS, GBV and FLS (as applicable) sectors and analyzing cross-cutting indicators.
  • Collaborate with the MEAL and DHIS2 teams at HQ to develop and maintain the data management system including updating, troubleshooting and promptly addressing all problems as they arise
  • Implement DHIS2 where appropriate and applicable, control and manage DHIS2 data entry and management.
  • Lead the implementation of Satellite-based Tracking and Remote Monitoring (STARM) system
  • Lead the Quarterly Country Report process and work closely with program technical leads to aggregate project data at country level
  • Conduct regular site visits or when required to monitor service provision and ensure data quality.
Data quality management
  • Collaborate with technical staff in data quality maintenance, and routine monitoring of programs.
  • Develop strategies for assessing the quality of collected data for the indicators and manage tools and methods for assessing data quality for all indicators.
  • Organize the planning for project data quality audits and monitor and coordinate routine data quality audits conducted in different sites, compile results at the level of a project and develop actions plans to implement corrective measures.
  • Coordinate data gathering and data management of population-based surveys and surveillance activities.
  • Maintain data at the mission level according to IMC’s data protection protocols.
Sampling techniques
  • Use proper sampling (probability and non-probability) techniques taking into account desired power, type of survey or evaluation (e.g. single point or multiple point; baseline vs endline), the objective of the survey or evaluation (e.g. testing for change or getting a point prevalence), and budget limitations.
  • Ensure adherence to prescribed methodologies of sampling, data collection, and data entry.
  • Facilitate, guide and supervise external consultant (if applicable) in conducting needs assessment, surveys, evaluations and contextual analysis. Review the methodology, sampling approach and other important details proposed by the expert/consultant.
  • Lead the development of sampling frame, calculate the sample size and draw samples for surveys , including implementation of donor recommendations for the surveys.
Qualitative and quantitative techniques
  • Develop and use different qualitative and quantitative methods of data collection including structured/ semi structured interviews, key informant interviews, in-depth interviews, group discussions, focus group discussions and direct observations as an M&E tool. Conduct trainings on quantitative and qualitative techniques for data collection for MEAL, program and interviewers.
  • Prepare tabulation plan and perform quantitative data analysis
  • Perform qualitative textual analysis, develop topical outlines (coding) and support the team in narrating the findings.
  • Keeping the social dynamics, manage errors/bias and strategy to minimize them and to ensure the data collected is representative of populations without power (avoiding over dependence on community leaders, local authorities, and/or government authorities as primary sources for defining communities' needs and preferences)
  • Develop Terms of Reference (ToR) outlining the objectives, methodology, sampling approach and other necessary details for the study to be conducted internally or by a consultant and oversee the logistics of data collection and data management and ensure adequate resources are available
  • Design questionnaires for monitoring purposes and apply the different interview techniques (structured/semi-structured).
  • Conduct regular site visits or when required to monitor and assist partners in the data collection process to ensure data quality.
Mobile and manual data collection
  • Determine the appropriate data collection tool based on the purpose, advantages and disadvantages of mobile data collection techniques.
  • Design simple and complex questionnaire using XLS or form builder (Kobo form builder, Ona form builder, etc.)
  • Support in installing and configuring mobile data collection tools (OKD collect, Kobo collect, Ona collect, CommCare, etc.) on smart phones or tablets and manage data on mobile servers (Kobo form builder, Ona form builder, etc.)
  • Increase capacity of other staff in developing XLS form and setting up mobile data collection.
Data analysis, including use of statistical software
  • Develop guidance and standards methodologies for the collection and analysis of data to allow for comparison and aggregation across time and the different projects.
  • Support MEAL and the project/program team on conducting statistical analysis including descriptive (univariate and bivariate data analysis) and inferential analysis using statistical software.
  • Support the qualitative analysis, and develop topical outlines (coding).
  • Develop spatial data from maps, documents, and other data sources.
  • Analyze data and develop spatial data models and maps.
  • Triangulate findings from several qualitative and quantitative sources.
  • Interpret statistical data for use in decision-making and synthesize quantitative and qualitative information for write-up/reports and decision making.
Evaluation design
  • Develop TOR for internal and external baseline surveys, mid-term evaluations, final evaluations and frame the different types of study questions such as barrier analysis, market analysis, Knowledge, Attitudes, and Practices Surveys (KAP).
  • Make a comprehensive situation analysis to inform an evaluation.
  • Identify the needed resources for evaluation, such as information, expertise, personnel, instruments, and budget.
  • Manage the administrative and logistic process of evaluations involving external evaluators.
  • Train and supervise data gathering of internal performance evaluation and design and synthesize the findings from participative evaluation techniques (actively involving affected communities in the evaluation exercises).
Presenting information
  • Write full narrative reports (needs assessments, internal reviews, progress reports) and executive summaries.
  • Present information and ‘tell the story’ of the project to multiple audiences and decision makers based on the findings from the analysis and monitoring.
  • Verify reports' accuracy and presentation of information, including the use of appropriate graphs and tables.
  • Disseminate qualitative and quantitative results using the established dashboard or system as per agreed frequency.
  • Presents AAP data in simplified yet informative formats, depicting disaggregated community perceptions on quality of humanitarian actions and accountability commitments.
  • Report and share evaluation finding to stakeholders.
Management and leadership
  • Support the Country Office in identifying the human resources needs in MEAL department and support in recruitment, onboarding and training.
  • Provide technical supervision and coordination of MEAL Officers from field sites.
  • Create and sustain a work environment of mutual respect where team members strive to achieve excellence.
Capacity development and training
  • Identify the gaps in staff knowledge of MEAL concepts and skills and provide trainings in these topics.
  • Provide coaching/mentoring of staff and on-the-job training to improve the skills of the staff in MEAL.
  • Deliver intermediate-level training to the MEAL team and conduct training on qualitative techniques for data collection for interviewers.
  • Support program staff with additional training and mentoring on routine monitoring procedures and surveillance techniques.
  • Organize annual refreshment training on Accountability/CBFRM for staff and volunteers
Knowledge management and learning
  • Develop KML mechanisms and processes for the mission while ensuring these mechanisms are in line with IMC’s guidelines
  • Establish basic learning systems that incorporate program studies’ findings, lessons learned, achievements and gaps, and develop all the tools required to support learning practices.
  • Organize internal reviews and lessons learned workshops and present practical recommendations
  • Ensure after-action reviews and lessons learned exercises, including data collected through Community-Based Feedback and Response Mechanism (CBFRM) and other participative forms of community engagement and feedback collection.
Community based feedback and response mechanism
  • Provide technical support to the team on establishing and maintaining effective feedback mechanisms for decision making, fully in line with commitments regarding accountability to affected populations (AAP), including IASC CAAP, CHS, and Sphere Humanitarian Charter
  • Implement and monitor the CBFRM, accountability initiatives, and practices across the mission.
  • Lead the implementation of methodologies to consult communities on their preferences based on the operational context.
Cross-cutting themes
  • Support IMC program staff and management to mainstream critical concepts around gender, age, disability protection, and conflict sensitivity across all projects and programs by:
  • Supporting dedicated gender, protection, and conflict sensitivity analyses as may be required by programs.
  • Integrating the collection of information related to demographic vulnerabilities and contextual risks (gender, age, disability, etc.) into all MEAL exercises to provide an evidence base.
  • Following up with program teams to utilize findings and strengthen activities in line with gender, protection, and conflict-sensitive approaches
Code of Conduct
As applicable to this position, an individual must promote and encourage a culture of compliance and ethics throughout the organization and maintain a clear understanding of International Medical Corps’ and donor compliance and ethics standards and adheres to those standards.

If this is a supervisory position, one must set an example of ethical behavior through one’s own conduct and oversight of the work of others; ensure that those who report to you have sufficient knowledge and resources to follow the standards outlined in the Code of Conduct & Ethics; monitor compliance of the people you supervise; enforce the Code of Conduct & Ethics and International Medical Corps’ policies, including the Safeguarding Policy and the Protection from Harassment, Bullying and Sexual Misconduct in the Workplace Policy, consistently and fairly; support employees who in good faith raise questions or concerns.

It is all staff shared responsibility and obligation to safeguard and protect populations with whom we work, including adults who may be particularly vulnerable and children. This includes safeguarding from the following conduct by our staff or partners: sexual exploitation and abuse; exploitation, neglect, or abuse of children, adults at risk, or LGBTI individuals; and any form of trafficking in persons. Staff are also responsible for preventing violations to our Code of Conduct and Ethics, which may involve Conflicts of Interest, Fraud, Corruption or Harassment. If you see, hear or are made aware of any violations to the Code of Conduct and Ethics or Safeguarding Policy, you have an obligation to report.

Détails de l'annonce

Organisation : Save the Children International (Afrique de l’Ouest et du Centre)
Site web : https://drc.savethechildren.net/careers?country=80305011241,119605011241,30105011241
Lieu de l'emploi : DRC/Kinshasa /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Gestion de projet
Date de publication : 08/04/2021
Date limite : 23/04/2021

Profil

Qualifications and experience

Essential:

  • Masters’ Degree or Bachelor’s Degree, and experience in relevant social science (especially in Child Development or Community Development), human rights, development studies, NGO management or equivalent fields.
  • A minimum of seven years of progressive senior management and/ or development experience, including experience designing and implementing programs for children.
  • Experience in one or more of Save the Children's thematic sectors: education, child protection, child rights governance, health and nutrition, child poverty, emergencies.
  • Understanding of advocacy, policy, and government systems in the host country, and particular experience with child rights programming, including UNCRC.
  • Strong skills and proven experience in leading strategic planning, change management and program management processes; also from the knowledge and learning perspective.
  • Strong skills and proven experience in new program development, project design and proposal writing with corporate, foundations and/or institutional donors.
  • Credibility to lobby, influence and represent Save the Children at all levels.
  • Experience in developing and managing monitoring, evaluation, accountability and learning systems.
  • Excellent listening, inter-personal, communication and networking skills; proven experience and effectiveness working across functional teams and in a matrixed structure; and an ability to work with diverse populations.
  • Skills in training, capability building, coaching, mentorship, problem solving, and project cycle management.
  • High level of self-awareness and willingness to take feedback for growth and self-development.
  • Proven experience as a team player and leader in an international organisation.
  • Written and verbal fluency in English and in French

Description

The role

As a member of the Senior Management Team (SMT) in the DRC, the Director of Program Development and Quality (PDQ) is responsible for driving cross-functional engagement in the development and delivery of Country Strategy Plans (CSPs), developing annual plans and reporting on results. S/he is responsible for ensuring development and delivery of high quality, evidence-based, innovative programs for children, in all contexts, that contribute to Save the Children’s global Breakthroughs: Learn, Survive, Be Protected. The Director of PDQ ensures that a robust monitoring, evaluation, accountability and learning (MEAL) system is in place, that the country office engages in the collection and use of evidence and that this is shared across the global organization, and that reliable data is used for decision-making.  One key aspect of the role is ensuring capability building, mentoring and coaching of technical specialists in order to support program quality in line with global standards and key performance indicators. As a senior leader in the country office, s/he plays a representational role with the government, donors, partners, peer agencies, SC Members and others.  The Director of PDQ supports strategic positioning with donors and partners and leads on project design to ensure that the country office strategy can be delivered in line with child rights programming principles.

 

Contract length: 24 Months (Fixed Term)

Détails de l'annonce

Organisation : Save the Children International (Afrique de l’Ouest et du Centre)
Site web : https://stcuk.taleo.net/careersection/ex/jobdetail.ftl?job=210001BF&tz=GMT%2B01%3A00&tzname=Africa%2FLagos
Lieu de l'emploi : DRC/Kinshasa /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Expertise/recherche
Date de publication : 08/04/2021
Date limite : 23/04/2021

Profil

Qualifications and experience

Essential

  • Humanitarian/development professional with a relevant Masters’ Degree or equivalent professional experience;
  • Recommended 7 years’ experience in both emergency and development contexts, preferably with solid experience in new business development;
  • Experience in coordinating development of large-scale or strategic proposals, including the development of multi-million-dollar project budgets. experience with US and UK government programming;
  • Excellent organizational, coordination and interpersonal skills with the ability to communicate and negotiate clearly and effectively at all levels, summarizing and synthesizing complex information for a variety of audiences;
  • Highly developed cultural awareness and ability to work well in an international environment with people from diverse backgrounds and cultures;
  • Solution and results oriented, with the ability to challenge existing mindsets;
  • Ability and willingness to dramatically change work practices and hours, and work with incoming surge teams, in the event of emergencies;
  • Fluency in English and French, both verbal and written, required;
  • Commitment to Save the Children values, including willingness to abide by and enforce the Child Safeguarding policy.

 

Desirable:

  • Experience in DRC and/or with Save the Children.

Description

The role

The Business Development Manager is a senior position within the PDQ team; the post holder will deputize for the Director of PDQ. The Business Development Manager will work with the Director of PDQ and the CD to identify donor trends, lead the development of a funding strategies to support humanitarian response and the Country Strategic Plan, support structured donor engagement, identify and track funding opportunities, and coordinate proposal development.

The position requires a highly organized individual who can manage complex processes with many stakeholders. The post holder will work with others to creatively package our programme strategies in ways that attract the right donor support and grow our portfolio strategically and sustainably.

Contract length: 12 months

Détails de l'annonce

Organisation : Programme Junior (Enabel)
Site web : www.programmejunior.be
Adresse email : anne-elisabeth.vieron@enabel.be
Lieu de l'emploi : Kinshasa /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Mission terrain
Date de publication : 30/03/2021
Date limite : 13/04/2021

Profil

Formation/diplôme nécessaire (éliminatoire sur CV) :
Master ou Bachelor à orientation professionnelle

  • Agronomie/Bio-ingénieur
  • Biologie/environment

Expérience professionnelle nécessaire (stages inclus / éliminatoire sur CV) :

  • Expérience professionnelle en agroforesterie (min 3 mois) OU toute spécialisation équivalente

Atouts souhaités (non éliminatoires sur CV) :

  • Capacités pédagogiques.
  • Capacités de travailler sur plusieurs dossiers en même temps.
  • Compétences relationnelles.

Les candidatures qui présentent une expertise spécifique dans la culture de l’hévéa seront privilégiées.

Connaissances linguistiques :

  • Français indispensable (langue de travail)

Découvrez la description de fonction complète

Description

Le Programme Junior - organisé par l’Agence belge de développement (Enabel) - te donne l’opportunité de travailler pendant 1 à 2 ans au sein de projets de développement mis en œuvre par Enabel ou l'un des 27 Acteurs Non Gouvernementaux (ANG) belges affiliés au Programme Junior. Tu partiras dans l’un des 14 pays partenaires de la Coopération belge dans l’objectif de contribuer activement aux Objectifs de développement durable (ODD). Durant ton expérience sur le terrain, l’accent sera mis sur le développement de tes compétences, l’innovation, le contact avec les réalités locales ainsi que sur le développement de réseaux et partenariats.

L’équipe des Experts de Coopération Technique (ECT) de la Représentant Résident est composée d’un expert agriculture, un expert infrastructure, un expert insertion professionnelle, une experte gouvernance et un expert digitalisation. Les 5 experts contribuent à l’atteinte des résultats du programme de transition en cours. Ils sont épaulés dans cette tâche par trois experts juniors : une experte C4D, une experte changement climatique et environnement et un expert développement local.

L’un des objectifs de l’équipe est d’assurer la qualité des activités mises en œuvre parmi les interventions en cours, notamment les interventions en développement rural.

Les bénéficiaires directs du travail des ECT sont les équipes des interventions, et les bénéficiaires indirects sont les bénéficiaires des interventions

Enabel RDC œuvre dans le développement rural à travers quatre interventions positionnées en province. Plusieurs résultats de ces interventions renvoient au développement de cultures pérennes. Or les interventions ne disposent pas toujours des compétences techniques nécessaires à la bonne mise en œuvre des activités liées à ces cultures. L’expert junior en agroforesterie appuie l’équipe des ECT de la représentation dans son rôle de renforcement des capacités des interventions de la Mongala, de la Tshopo, du Kasaï Oriental – Lomami et du Sankuru.

Intéressé.e ?
Si tu réponds aux conditions d’admission générales et aux critères spécifiques de ce poste, postule en ligne du 30 mars à 12h00 (midi - heure de Bruxelles) au 13 avril 2021 à 12h00 (midi - heure de Bruxelles).

Détails de l'annonce

Organisation : Programme Junior (Enabel)
Site web : www.programmejunior.be
Lieu de l'emploi : Kinshasa /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Mission terrain
Date de publication : 30/03/2021
Date limite : 13/04/2021

Profil

Formation/diplôme nécessaire (éliminatoire sur CV) :
Master ou Bachelor à orientation professionnelle

  • Droit/Criminologie
  • Sciences politiques/relations internationales
  • Sociologie/Anthropologie
  • Psychologie
  • Communication/Relations publiques
  • Etudes du développmeent
  • Economie/Ir. Commercial/Marketing
  • RH/Développement organisationnel

Expérience professionnelle nécessaire (stages inclus / éliminatoire sur CV) :

  • Expérience professionnelle dans la thématique du travail décent, càd dans un de ces 4 axes : dialogue et concertation sociales ; conditions de travail ; santé au travail ; formation continuée (3 mois minimum)

Atouts souhaités (non éliminatoires sur CV) :

  • Un intérêt marqué pour l'insertion à l'emploi et les mécanismes de concertation sociale
  • Une expérience même sommaire sur les matière relatives à l'emploi et/ou la protection sociale au sens large

Connaissances linguistiques :

  • Français indispensable (langue de travail)

Découvrez la description de fonction complète.

Description

Le Programme Junior - organisé par l’Agence belge de développement (Enabel) - te donne l’opportunité de travailler pendant 1 à 2 ans au sein de projets de développement mis en œuvre par Enabel ou l'un des 27 Acteurs Non Gouvernementaux (ANG) belges affiliés au Programme Junior. Tu partiras dans l’un des 14 pays partenaires de la Coopération belge dans l’objectif de contribuer activement aux Objectifs de développement durable (ODD). Durant ton expérience sur le terrain, l’accent sera mis sur le développement de tes compétences, l’innovation, le contact avec les réalités locales ainsi que sur le développement de réseaux et partenariats.

L’équipe des Experts Technique de Coopération (ECT) de la Représentation Enabel est composée d’une experte agriculture, un expert infrastructure, un expert éducation-formation-emploi, une experte gouvernance et un expert digitalisation. Les 5 experts contribuent à l’atteinte des résultats du programme de transition en cours. Ils sont épaulés dans cette tâche par trois experts juniors : une experte C4D, une experte changement climatique et environnement et un expert développement local.

L’un des objectifs de l’équipe est d’intégrer transversalement les notions de protection sociale et de travail décent à l’ensemble du portefeuille en RDC.  Un focus particulier doit être instauré en faveur des interventions positionnées sur l’insertion professionnelle.  En outre, il sera nécessaire de nourrir la réflexion relative à cette approche dans le cadre de la préparation du nouveau programme de coopération.

Les bénéficiaires directs du travail des ECT sont les équipes des interventions, et les bénéficiaires indirects sont les bénéficiaires des interventions.

Cette approche comprend le soutien à des mécanismes de politique active du marché du travail : processus d’intermédiation et d’appariement offre-demande de travail, soutien à l’auto-emploi, mesures visant une meilleure intégration des femmes sur le marché du travail, formalisation du travail informel, soutien à la création de conditions de travail décent, les conditions de travail,  formation professionnelle, protection sociale des salariés, santé et sécurité sur le lieu de travail , dialogue social etc.

Les interventions ne sont pas acculturées avec cette approche centrée sur le travail décent. L’expert junior en protection sociale et travail décent soutient l’équipe des ECT de la représentation dans son rôle de renforcement des capacités des interventions du portefeuille bilatéral en RDC, en se concentrant sur les 5 interventions formation emploi en cours d’exécution.

Intéressé.e ?
Si tu réponds aux conditions d’admission générales et aux critères spécifiques de ce poste, postule en ligne du 30 mars à 12h00 (midi - heure de Bruxelles) au 13 avril 2021 à 12h00 (midi - heure de Bruxelles).

Détails de l'annonce

Organisation : Agence Belge de Développement
Site web : http://www.enabel.be
Lieu de l'emploi : Kinshasa /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Gestion de projet
Date de publication : 25/03/2021
Date limite : 15/04/2021

Profil

Niveau de formation requis

  • Master[1] en Science Sociales, Sciences Politiques, Criminologie, Droit... ou équivalent.

Expériences requises

  • Minimum 5 ans d’expérience pertinente dans le pilotage et la gestion de projets de développement international (y inclus la supervision d’équipe) ;
  • Minimum 3 ans d’expérience pertinente dans le domaine de la sécurité ;
  • Minimum 3 ans d’expérience de travail pertinente en expatriation, de préférence sur le continent africain ;
  • Une expérience dans des zones de conflits ou à risque constitue un atout ;
  • Une expérience au sein ou en contact étroit des Forces de Sécurité Intérieure constitue un atout ;
  • Une expérience antérieure dans le domaine de la formation professionnelle constitue un atout ;
  • Une expérience dans plusieurs projets constitue un atout.

Compétences et connaissances requises

  • Connaissance approfondie des méthodologies de gestion de projet ;
  • Connaissance globale du secteur de la sécurité ;
  • Compétences en monitoring et évaluation ;
  • Compétences en gestion du changement ;
  • Compétences en gestion des partenaires ;
  • Vous parlez et écrivez couramment en français ou en néerlandais. Compte tenu de la langue de travail en RDC et du contexte international dans lequel vous travaillerez, une excellente connaissance du français et de l’anglais est donc exigée.  

Vous vous engagez à respecter la vision, la mission et les valeurs d’Enabel (https://www.enabel.be/fr/content/vision-mission-valeurs-de-enabel).

 

[1] Un diplôme équivalent délivré par une organisation professionnelle telle police, gendarmerie… pourra être pris en considération.  

Description

Contexte

La République démocratique du Congo (RDC) est le pays partenaire le plus important de la coopération gouvernementale belge. Enabel y compte trois cents salariés, dont une trentaine d’expatriés. La Belgique est le troisième bailleur bilatéral au Congo.

 

Depuis les élections de 2018, la RDC connait sa première alternance politique pacifique avec de nouvelles autorités qui se sont engagées à entreprendre les réformes institutionnelles du secteur de la sécurité en vue du rétablissement de l’État de droit et de la stabilité dans le pays. Après une période marquée par des avancées concrètes (2008 – 2015), sa relance est primordiale pour soutenir la vision politique des nouvelles autorités en matière de protection et de réalisation des droits de la population afin de rétablir durablement la sécurité sur l’ensemble du territoire, plus particulièrement dans les zones sensibles du pays. S'inscrivant dans la vision du nouveau Chef de l'État, un deuxième Plan d’Action Quinquennal pour la réforme de la police (PAQ2) pour la période 2020 – 2024 a été validé fin 2019 par le nouveau gouvernement.

 

En accord avec la décision du Conseil de l’Union Européenne (UE) du 9 décembre 2019 pour le réengagement réciproque de l’UE dans le domaine de la gouvernance et de la Réforme du secteur de sécurité, l’UE a approuvé  fin 2019 le deuxième Programme d’Appui à la Réforme de la Justice (PARJ II – 11e FED). Le Programme d’Appui à la Réforme de la Police (PARP – Phase III) entend poursuivre l’engagement holistique dans ce secteur et soutenir la dynamique réformiste dans la continuité de la Mission EUPOL RDC et des programmes du Fonds européen de développement, de l’Instrument contribuant à la paix et la stabilité et des autres coopérations européennes.

 

L’objectif global est de contribuer à la paix, à la sécurité et au renforcement de l’État de droit en améliorant la gouvernance, la protection des droits humains ainsi que la lutte contre l'impunité et la corruption en RDC. Les quatre objectifs spécifiques sont :

  • l’amélioration de la mise en œuvre de la réforme et de la redevabilité de la police ;
  • le renforcement de la professionnalisation de la police et de la chaîne pénale ;
  • l’amélioration de la gestion des ressources humaines ;
  • l’opérationnalisation de la police de proximité pour restaurer la confiance de la population.

 

Pour la mise en œuvre de ce programme, Enabel et Coginta, auxquels ont été associés le DCAF (Centre pour la Gouvernance du Secteur de la Sécurité)  et la police intégrée belge, ont soumis une offre conjointe, laquelle a été présélectionnée. Le document de projet devrait être finalisé pour le 23 avril 2021 et la signature finale du projet est attendue pour fin mai 2021.

 

L’action aura comme public cible la Police Nationale Congolaise et sera mise en œuvre tant à Kinshasa que dans 3 provinces pilotes, à savoir l’Equateur, le Kasai (occidental) et l’Ituri.

 

Description de la fonction

En tant que Project Manager rapportant directement au Country Portfolio Manager de la RDC, vous assurerez la coordination générale et apporterez une vision stratégique globale auprès de l’équipe du projet que vous gérerez en tant que team leader et qui sera composée d’une dizaine de personnes et des partenaires.

 

En étroite collaboration avec les responsables des composantes du projet :

 

  • Vous assurez une coordination permanente avec la Délégation de l’Union européenne, la Cellule d’Appui à l’Ordonnateur National du Fond de Développement Européen (COFED), le ministère de l’Intérieur et la Direction Générale de la Police Nationale ;
  • Vous assurez la bonne coordination entre les membres du consortium en facilitant le dialogue, le partage d’expérience et en valorisant les expertises de chaque partenaire ;
  • Vous êtes responsable de la bonne exécution du programme, en particulier par rapport à la révision périodique du cadre logique, du plan de travail, du suivi des indicateurs et des hypothèses, et de l’élaboration des budgets ;
  • Vous coordonnez la réalisation des activités afin d’atteindre les objectifs généraux du projet (avec une responsabilité accrue sur la mise en œuvre et le suivi de l’objectif de « renforcement de la professionnalisation de la police et de la chaîne pénale ») ;
  • Vous appuyez les personnes identifiées pour diriger le processus de changement ;
  • Vous contribuez au renforcement des capacités des organisations partenaires ;
  • Vous coordonnez le processus d’apprentissage sur la manière dont une intervention contribue au développement d’un secteur ;
  • Vous assurez la mise en place et le fonctionnement d’un système de suivi-évaluation efficace, à partir duquel est effectué le rapportage, la communication et la prise de décisions stratégiques ;

 

  • Vous veillez à la bonne prise en compte des dimensions Droits de l’Homme et de l’équilibre du genre dans toutes les initiatives liées au projet.

 

Votre profil

Niveau de formation requis

  • Master[1] en Science Sociales, Sciences Politiques, Criminologie, Droit... ou équivalent.

Expériences requises

  • Minimum 5 ans d’expérience pertinente dans le pilotage et la gestion de projets de développement international (y inclus la supervision d’équipe) ;
  • Minimum 3 ans d’expérience pertinente dans le domaine de la sécurité ;
  • Minimum 3 ans d’expérience de travail pertinente en expatriation, de préférence sur le continent africain ;
  • Une expérience dans des zones de conflits ou à risque constitue un atout ;
  • Une expérience au sein ou en contact étroit des Forces de Sécurité Intérieure constitue un atout ;
  • Une expérience antérieure dans le domaine de la formation professionnelle constitue un atout ;
  • Une expérience dans plusieurs projets constitue un atout.

Compétences et connaissances requises

  • Connaissance approfondie des méthodologies de gestion de projet ;
  • Connaissance globale du secteur de la sécurité ;
  • Compétences en monitoring et évaluation ;
  • Compétences en gestion du changement ;
  • Compétences en gestion des partenaires ;
  • Vous parlez et écrivez couramment en français ou en néerlandais. Compte tenu de la langue de travail en RDC et du contexte international dans lequel vous travaillerez, une excellente connaissance du français et de l’anglais est donc exigée.  

Vous vous engagez à respecter la vision, la mission et les valeurs d’Enabel (https://www.enabel.be/fr/content/vision-mission-valeurs-de-enabel).

 

Nous vous offrons

 

  • Une fonction passionnante dans un environnement international.
  • Un contrat de 48 mois basé à Kinshasa avec des déplacements réguliers vers les zones pilotes (encore à définir).
  • Vous êtes engagé.e au sein d'Enabel dans la fonction "Intervention Manager". Le package salarial de cette fonction correspond à notre barème (classe 6) et comprend le salaire mensuel brut, ainsi que des avantages liés à votre statut d’expatrié au sein d’Enabel tels qu'une indemnité d'éloignement, d'affectation, de pénibilité, la prise en charge des frais de logement (plafonnés), une allocation de déménagement, d’installation, la prise en charge des frais de scolarité des enfants accompagnants (plafonnés), un package d’assurances pour toute la famille dont l’assurance rapatriement, des billets d’avion aller-retour une fois/an pour toute la famille, etc.
  • En cas d’expatriation sans les membres de la famille (personnes à charge), jusqu’à 6 billets d’avion aller-retour supplémentaires par an vers le pays d’origine ou toute autre destination (plafonnés suivant le règlement d’Enabel).

Les différents montants varient en fonction de l’expérience pertinente reconnue pour la fonction, la composition familiale et la situation fiscale.

 

Cette publication peut donner lieu à la constitution d’une réserve de recrutement pour une durée de 3 ans pour toute fonction similaire.

 

Nos postes vacants sont ouverts à toute personne qui remplit les conditions décrites dans les offres d’emploi. Enabel s’engage en faveur de l’égalité des chances et de la diversité au sein de son personnel. Nous ne faisons pas de discrimination fondée sur le genre, l’origine, l’âge, la religion, l’orientation sexuelle, le handicap ou tout autre facteur que les compétences.

 

Cet appel à candidature est contingent de la signature d’une Convention de Contribution entre Enabel et la COFED pour la mise en œuvre du PARPIII par Enabel. Aucun contrat de travail définitif ne pourra être finalisé avant signature de ladite Convention. La prestation d’emploi ne pourra commencer que au plus tôt au lendemain de la signature de ladite Convention.

 

Intéressé.e?

 

Postulez, au plus tard le 15/04/2021, ici et joignez votre CV actualisé et une lettre de motivation.

 

Seules les candidatures introduites via le lien ci-dessus seront prises en considération. 

 

[1] Un diplôme équivalent délivré par une organisation professionnelle telle police, gendarmerie… pourra être pris en considération.  

Détails de l'annonce

Organisation : Save the Children International (Afrique de l’Ouest et du Centre)
Site web : https://drc.savethechildren.net/careers/details?jid=60814
Lieu de l'emploi : DRC/Kinshasa /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Gestion financière
Date de publication : 18/03/2021
Date limite : 25/03/2021

Profil

Qualifications and experience

  • Recommended a minimum of 5 years management experience in a corporate or an NGO environment, of which three at a management level within the finance department of a national or international organization;
  • Experience with recent experience working in an emergency context;
  • CPA or equivalent degree (CA, ACMA, ACCA) strongly recommended;
  • Excellent understanding of business and financial planning including strategic modelling
  • Excellent analytical skills – the ability to analyse complex financial data and design and produce effective management information;
  • Excellent experience of budgeting and budget management;
  • Excellent understanding of financial systems and procedures;
  • Strong business acumen and the ability to contribute to strategic decisions;
  • Excellent experience of computerised accounts packages, Excel, PowerPoint and Word;
  • Experience of general administration work ;
  • Strong communication and interpersonal skills;
  • Ability to manage a complex and diverse workload and to work to tight deadlines;
  • Ability to build a small, proactive team, motivating staff and working collaboratively with colleagues and providing support and advice as necessary;
  • Willingness and ability to dramatically change work practices and hours, and work with incoming surge teams, in the event of emergencies;
  • A full appreciation of the value of co-operation, both internationally and within a team environment;
  • Understanding of Save the Children’s vision and mission and a commitment to its objectives and values;
  • Written and verbal fluency in English and in French.

Description

The role

As a member of the Senior Management Team (SMT) in DRC, the Director of Finance shares in the overall responsibility for the direction and coordination of the Country Office (CO).  The Director of Finance in his/her capacity is responsible for finance administration, fiscal management, grant management, and financial and grant reporting, in both emergency and development programming contexts.

 

Contract length: 24 months

Pages