You are here

Congo (Democratic Republic)

Détails de l'annonce

Organisation : INTERSOS - Organizzazione Umanitaria Onlus
Site web : https://www.intersos.org/en
Lieu de l'emploi : Kalemie, province du Tanganyika. Missions fréquentes dans les provinces suivantes: Tanganika (notamment, Nyunz /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Gestion de projet
Date de publication : 16/05/2019
Date limite : 04/06/2019

Profil

Education

  • Diplôme universitaire supérieur en Économie, Science politique, Sciences sociales, Sciences humaines ou autre domaine pertinent.

  • Un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications académiques et d'expérience peut être accepté au lieu du diplôme universitaire supérieur.

Expérience Professionnelle

Minimum 3 ans d’expérience dans la gestion de projets dans le secteur humanitaire. Bonne compétence professionnelle dans le secteur de la protection. Connaissance du bailleur UNHCR.

Exigences professionnelles

  • Solide compréhension du contexte d'urgence humanitaire ;

  • Capacité de travail dans un contexte sécuritaire volatile ;

  • Capacité à travailler dans un délai serré, avec peu de supervision et sous pression ;

  • Grande capacité de communication, écrite et orale, et à entretenir des relations avec une expérience dans la gestion des équipes de travail ;

  • Aptitude à travailler en équipe et de manière autonome ;

  • Connaissance des procédures et des lignes guides BPRM (souhaitable).

Langues

  • Français courants (parlé, lu, écrit).

  • Connaissance de l’anglais ou de l’italien (souhaitable).

Qualités requises

  • Esprit d’adaptation à des conditions de vie non simples, et à des contraints de sécurité ;

  • Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification ;

  • Excellent sens relationnel, diplomatie et approche de partenariat

  • Flexibilité et capacité de travail dans un contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent inconfortable ;

  • Capacité de communication et de travail en équipe et dans un contexte multiculturel ;

  • Aptitude à travailler dans un environnement de sécurité très volatile et dans des conditions de vie basique ;

  • Respect des valeurs/mission INTERSOS.




Pour en savoir plus et pour postuler à cette offre d’emploi, suivre ce lien :

https://www.intersos.org/posizioni-aperte/#intersosorg-vacancies/vacancy-details/5cb456128ab36d0aedcae895/

En cas de problèmes avec la plate-forme INTERSOS, les candidats qualifiés sont priés d’envoyer leur CV ainsi qu'une lettre de motivation à: recruitment@intersos.org. Comme objet du message, veuillez indiquer «SR-38-1012 - Chef de Projet UNHCR Kalemie - RDC».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d'au moins deux références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Description

Termes de référence

Intitulé du poste: Chef de Projet UNHCR Kalemie

Code : 38-1012

Pays : République Démocratique du Congo (RDC)

Lieu d’affectation: Kalemie, province du Tanganyika. Missions fréquentes dans les provinces suivantes: Tanganika (notamment, Nyunzu), Haut Katanga (notamment, Pweto) et Lualaba (notamment, Kolwezi)

Date de prise de fonction: 10/06/2019

Durée du contrat: 7 mois

Sous la supervision de: Chef de Mission

Supervision directe de: Autour de 20 staff, dont 1 staff expat (Coordinateur de la Logistique, dont la durée de la collaboration sera de 2 mois)

Personnes à charge: non

 

Contexte général du projet

Le projet vise à identifier les problèmes de protection afin de renforcer la protection des personnes déplacés internes (PDIs) et des personnes retournées (PDIs retournées), contre les conséquences des conflits armés dans les provinces du Tanganyika, du Haut Katanga et du Lualaba. Ainsi, pour contribuer à répondre à ces besoins, INTERSOS vise à atteindre les résultats suivants :

  • Un système de collecte d’informations de protection dans les zones concernées est mis en place et se rend utile pour une réponse efficace des populations affectées.

  • Les problèmes de protection sont correctement rapportés selon les bases légales qui les fondent.

  • Les données collectées sont enregistrées dans une base de données fiable et facilement manipulable pour la mise à jour régulière et accessible est mise en place.

  • Des rapports d’analyse sur les besoins, sont produits régulièrement la base informations collectés et se rendent utiles à la prise de décision et à l’organisation de la réponse.

La stratégie visera à mettre les déplacés au centre des décisions à travers une approche inclusive et participative, en mettant l’accent sur la participation des jeunes, des femmes et des personnes à besoins spécifiques. Afin de promouvoir la résilience des communautés, la protection communautaire restera au cœur des interventions à travers un soutien aux autorités locales, aux organisations de base et aux structures locales de protection existantes. Les évaluations participatives constitueront une des activités clés et se feront de manière structurée et régulière.

 

Contexte et Justification

Les territoires ciblés sont caractérisés par de grands mouvements de population à cause des conflits interethniques, des attaques par les groupes armés et d’une présence ambiguë des FARDC. En effet, au 30 août 2018, 444.800 PDI et 709.315 retournés ont été enregistré dans le Tanganyika et 166.616 PDI et 83.074 retournés dans le Haut Katanga, Haut Lomami et Lualaba. OCHA considère les territoires de Kongolo, Manono, Kabalo et Pweto comme “zones de retour”, pour les PDI qui y retournes. Les territoires de Kalemie et Nyunzu, sont définies « zones mixtes » avec une situation sécuritaire encore instable et des facteurs (partage de ressources limités et pression démographique sur les services de base) qui augmentent les risques de cohabitation. Dans le territoire de Nyunzu, les violences ayant repris entre la fin du 2017 et le début 2018 ont détérioré la situation humanitaire : vu l’impact limité des acteurs humanitaires et la volatilité du contexte, la tendance semble être une continue dégradation. Enfin, le territoire de Moba est considéré comme « zone à risque » à causes des tensions intercommunautaires et de déplacements importants qui appellent à une prise en charge immédiate.. A’ ceux-là, d’autres contraintes s’ajoutes comme le fait que plusieurs violences, surtout pour ce qui concerne les VSBG et les enfants, ne sont pas rapportés ainsi que l’identification et la documentation des enfants séparés (ES) et non accompagnés (ENA) lacuneuse. OCHA indique que la plupart de ces territoires font face à des contraintes d’accès au notamment à cause de : 1. l’état de route en dégradation (surtout pendant la saison pluvieuse), 2. la présence des barrières FARDC et 3. les « tracasseries » administratives. De plus, les zones ciblées sont caractérisées par des conflits intercommunautaires. Sur la base des éléments susmentionnées, les territoires de Kalemie, Nyunzu et Pweto sont considérés comme zones de priorité 1. Tous ces facteurs exigent une intervention axée sur le suivi rapproché de la situation de la protection des civils ainsi que la multiplication des activités de cohabitation pacifique et le développement des capacités des autorités/leaders communautaires sur les sujets liés aux droits humains. A cet égard, selon OCHA, bien que l'accent doit être mis sur la multisectorialité et l'approche de participation communautaire, les activités de protection (cohabitation pacifique) devront être au centre de toute intervention sans oublier la redevabilité et les questions de genres. En termes de mitigation il faudra assurer une coordination civile et militaire et améliorer la cohésion sociale et les plaidoyers. La présence humanitaire dans certains territoires (surtout dans le Lualaba et haut Katanga demeure plutôt faible). A titre d’exemple et selon OCHA, seulement 1 projet de protection a été implémenté en 2018 dans la province du Lualaba. En tant que partenaire du HCR depuis 2010 dans l’ex Province Orientale, et en Ituri, Nord Kivu et Sud Kivu depuis 2016, INTERSOS dispose aujourd’hui d’atouts pour mener un monitoring de protection renforcé afin d’améliorer l’environnement protecteur dans les territoires ciblés : au niveau technique en protection et dans l’utilisation des logiciels d’informations pour la collecte de données (ex: Kobo) ainsi que dans l’analyse des problèmes de protection afin de pouvoir apporter les réponses rapides. A ceci, s’ajoutent l’expérience acquise grâce aux projets HCR avec les structures communautaires (Comité de Médiation Communautaire, Comité de Protection Communautaire) dans les activités de prévention et de réponse et l’acceptation communautaire qui lui est reconnue grâce à sa présence constante sur le territoire.

 

Objectif général de la position

Le Chef de Projet est responsable de la coordination, implémentation et le suivi des activités dans les zones d’intervention citées ci-haut.

Il/elle sera en charge de garantir la planification cohérente de la mise en œuvre des activités du projet, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec la Coordination de la mission.

Il/elle sera en charge de garantir la planification et la gestion cohérente du staff du projet et la bonne collaboration et interaction avec ceux qui, pour UNHCR, seront en charge pour le monitoring du projet.

 

Principales responsabilités et tâches

Gestion du Projet :

  • Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec le chef de mission et l’ensemble de son équipe

  • Garantir la Gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe

  • Assurer la Coordination avec les partenaires et partie prenante (acteurs humanitaires, autorités administratives), avec les représentants des bailleurs et autres acteurs présents sur le terrain ;

  • Assurer la coordination du Projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers le monitoring des activités commun ;

  • Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaire

  • Assurer le suivi et évaluation des activités à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage) en collaboration avec la Coordination de la Mission ;

  • Formuler les rapports narratifs et financiers à soumettre à UNHCR ;

  • Contribuer à la mise à jour mensuelle des informations à partager avec les clusters compétents ;

  • Assurer la soumission dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y compris l’outil de suivi PAT ;

  • Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) sous la supervision et avec la Coordination de la Mission ;

  • Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place du projet à la Coordination de la Mission et contribuer à l’identification de solutions ;

  • Participer aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain.

  • Contribuer à la gestion de la sécurité selon les approches établies et les outils en utilisation dans la mission

Gestion administrative du projet :

  • Assurer une gestion appropriée des fonds du projet (mettre à jour la planification financière du projet sur base mensuelle ; chaque mois,

  • Assurer le suivi des dépenses du projet en collaboration avec l’administration,

  • Proposer des réajustements budgétaires à l’administration ;

  • Assurer la liaison avec l’équipe logistique pour les achats du projet, afin de garantir une correcte application des procédures d’achat de INTERSOS et du bailleur ;

Gestion des Ressources Humaines :

  • Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet selon les besoins

  • Assurer l’évaluation effective et objective de performance du staff sous sa gestion chaque mois et l’évaluation finale;

  • Superviser et gérer l’équipe de projet et assurer la formation continue en collaboration avec la Coordination de la Mission

Capitalisation et gestion de connaissance :

  • Assurer la capitalisation des expériences et des données obtenues dans le cadre du projet ;

  • Identifier les besoins et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain. ;

  • Transmettre à la Coordination de la Mission toute documentation photo et vidéo des activités, ainsi que toute informations significatives sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication

Autre:

Sur la base des orientations données par le Chef de Mission, contribuer à la mise en place d'autres activités, telles que - par exemple - l'identification et la formulation des nouvelles propositions de projet

Détails de l'annonce

Organisation : INTERSOS - Organizzazione Umanitaria Onlus
Site web : https://www.intersos.org/en
Lieu de l'emploi : Gbadolite avec missions fréquentes dans les Provinces du Nord Ubangi, Sud Ubangi et Bas Uélé /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Gestion de projet
Date de publication : 06/05/2019
Date limite : 21/05/2019

Profil

Education

  • Diplôme universitaire supérieur en Économie, Science politique, Sciences sociales, Sciences humaines ou autre domaine pertinent.

  • Un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications académiques et d'expérience peut être accepté au lieu du diplôme universitaire supérieur.

Expérience Professionnelle

Minimum 3 ans d’expérience dans la gestion de projets dans le secteur humanitaire. Bonne compétence professionnelle dans le secteur de la protection. Connaissance du bailleur BPRM.

Exigences professionnelles

  • Solide compréhension du contexte d'urgence humanitaire ;

  • Capacité de travail dans un contexte sécuritaire volatile ;

  • Capacité à travailler dans un délai serré, avec peu de supervision et sous pression ;

  • Grande capacité de communication, écrite et orale, et à entretenir des relations avec une expérience dans la gestion des équipes de travail ;

  • Aptitude à travailler en équipe et de manière autonome ;

Langues:

  • Français courants (parlé, lu, écrit).

  • Connaissance de l’anglais ou de l’italien (souhaitable).

Qualités requises

  • Esprit d’adaptation à des conditions de vie non simples, et à des contraints de sécurité ;

  • Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification ;

  • Excellent sens relationnel, diplomatie et approche de partenariat

  • Flexibilité et capacité de travail dans un contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent inconfortable ;

  • Capacité de communication et de travail en équipe et dans un contexte multiculturel;

  • Aptitude à travailler dans un environnement de sécurité très volatile et dans des conditions de vie basique ;

  • Respect des valeurs/mission INTERSOS.




Pour en savoir plus et pour postuler à cette offre d’emploi, suivre ce lien :

https://www.intersos.org/posizioni-aperte/#intersosorg-vacancies/vacancy-details/5ca2343d125425094965e31f/

En cas de problèmes avec la plate-forme INTERSOS, les candidats qualifiés sont priés d’envoyer leur CV ainsi qu'une lettre de motivation à: recruitment@intersos.org. Comme objet du message, veuillez indiquer «SR-38-993 - Chef de Projet - RDC».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d'au moins deux références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Description

Termes de référence

Intitulé du poste: Chef de Projet BPRM

Code : 38-993

Pays : République Démocratique du Congo

Lieu d’affectation : Gbadolite avec missions fréquentes dans les Provinces du Nord Ubangi, Sud Ubangi et Bas Uélé  

Date de prise de fonction: 01/08/2019

Durée du contrat: 12 mois

Sous la supervision de: Chef de Mission

Supervision directe de: 

Personnes à charge: non

 

Contexte général du projet

Depuis 2013-2014, 172.403 réfugiés provenant de la République Centrafricaine ont trouvé refuge dans la République Démocratique du Congo, dans les provinces du Sud Ubangi, Nord Ubangi et Bas Uélé.
La crise en RCA a été l'une des plus oubliées de 2018, à la fois en termes d'attention médiatique et soutien financier, malgré les quelque 590 000 réfugiés toujours à l'extérieur du pays, dont 30% résident en RDC.
Des 172.403 réfugiés centrafricains enregistrés par le UNHCR dans les trois provinces en février 2019, seul le 35% se trouve actuellement dans les 5 camps (Boyabu et Mole au Sud Ubangi; Bili et Inke au Nord Ubangi et Mboti au Bas Uélé), tandis que les autres 112.127 se trouvent actuellement hors camp, accroissant leur condition de vulnérabilité. La disponibilité d’informations sur les conditions, la localisation et les besoins des réfugiés centrafricains hors camps demeure insuffisante et la faible présence d’acteurs humanitaires actifs dans les sites hors camps ralentissent et rendent plus coûteuses les opérations de réponse et aggravent les conditions des réfugiés. De plus, la présence de réfugiés dans les communautés d’accueil alourdit un système de services déjà précaire.
La province du Bas Uélé est celle qui entre les trois provinces pose plus de problèmes d’accessibilité, à cause de la situation routière, et de sécurité à cause des incursions de groupes armées provenant de la RCA (surtout pour le Bas-Uélé).

 

Objectif général de la position

Le Chef de Projet est responsable de la coordination, implémentation et le suivi des activités dans les zones d’intervention citées ci-haut.
Il/elle sera en charge de garantir la planification cohérente de la mise en œuvre des activités du projet, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec la Coordination de la mission.

 

Principales responsabilités et tâches

Gestion du Projet :

  • Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec le chef de mission et l’ensemble de son équipe

  • Garantir la Gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe

  • Assurer la Coordination avec les partenaires et partie prenante (acteurs humanitaires, autorités administratives), avec les représentants des bailleurs et autres acteurs présents sur le terrain ;

  • Assurer la coordination du Projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers le monitoring des activités commun ;

  • Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaire

  • Assurer le suivi et évaluation des activités à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage) en collaboration avec la Coordination de la Mission ;

  • Formuler les rapports narratifs et financiers à soumettre à UNHCR ;

  • Contribuer à la mise à jour mensuelle des informations à partager avec les clusters compétents ;

  • Assurer la soumission dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y compris l’outil de suivi PAT ;

  • Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) sous la supervision et avec la Coordination de la Mission ;

  • Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place du projet à la Coordination de la Mission et contribuer à l’identification de solutions ;

  • Participer aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain.

  • Contribuer à la gestion de la sécurité selon les approches établies et les outils en utilisation dans la mission

Gestion administrative du projet :

  • Assurer une gestion appropriée des fonds du projet (mettre à jour la planification financière du projet sur base mensuelle)

  • Assurer le suivi des dépenses du projet en collaboration avec l’administration,

  • Proposer des réajustements budgétaires à l’administration ;

  • Assurer la liaison avec l’équipe logistique pour les achats du projet, afin de garantir une correcte application des procédures d’achat de INTERSOS et du bailleur ;

Gestion des Ressources Humaines :

  • Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet selon les besoins

  • Assurer l’évaluation effective et objective de performance du staff sous sa gestion chaque mois et l’évaluation finale;

  • Superviser et gérer l’équipe de projet et assurer la formation continue en collaboration avec la Coordination de la Mission

Capitalisation et gestion de connaissance :

  • Assurer la capitalisation des expériences et des données obtenues dans le cadre du projet ;

  • Identifier les besoins et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain. ;

  • Transmettre à la Coordination de la Mission toute documentation photo et vidéo des activités, ainsi que toute informations significatives sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication.

Détails de l'annonce

Organisation : INTERSOS - Organizzazione Umanitaria Onlus
Site web : https://www.intersos.org/en
Lieu de l'emploi : Kalemie, province du Tanganyika /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Gestion de projet
Date de publication : 06/05/2019
Date limite : 16/05/2019

Profil

Education

  • Diplôme universitaire supérieur en Économie, Science politique, Sciences sociales, Sciences humaines ou autre domaine pertinent.

  • Un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications académiques et d'expérience peut être accepté au lieu du diplôme universitaire supérieur.

Expérience Professionnelle

Minimum 3 ans d’expérience dans la gestion de projets dans le secteur humanitaire. Bonne compétence professionnelle dans le secteur de la protection. Connaissance du bailleur UNHCR.

Exigences professionnelles

  • Solide compréhension du contexte d'urgence humanitaire ;

  • Capacité de travail dans un contexte sécuritaire volatile ;

  • Capacité à travailler dans un délai serré, avec peu de supervision et sous pression ;

  • Grande capacité de communication, écrite et orale, et à entretenir des relations avec une expérience dans la gestion des équipes de travail ;

  • Aptitude à travailler en équipe et de manière autonome ;

  • Connaissance des procédures et des lignes guides BPRM (souhaitable).

Langues

  • Français courants (parlé, lu, écrit).

  • Connaissance de l’anglais ou de l’italien (souhaitable).

Qualités requises

  • Esprit d’adaptation à des conditions de vie non simples, et à des contraints de sécurité ;

  • Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification ;

  • Excellent sens relationnel, diplomatie et approche de partenariat

  • Flexibilité et capacité de travail dans un contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent inconfortable ;

  • Capacité de communication et de travail en équipe et dans un contexte multiculturel ;

  • Aptitude à travailler dans un environnement de sécurité très volatile et dans des conditions de vie basique ;

  • Respect des valeurs/mission INTERSOS.




Pour en savoir plus et pour postuler à cette offre d’emploi, suivre ce lien :

https://www.intersos.org/posizioni-aperte/#intersosorg-vacancies/vacancy-details/5cb456128ab36d0aedcae895/

En cas de problèmes avec la plate-forme INTERSOS, les candidats qualifiés sont priés d’envoyer leur CV ainsi qu'une lettre de motivation à: recruitment@intersos.org. Comme objet du message, veuillez indiquer «SR-38-1012 - Chef de Projet UNHCR Kalemie - RDC».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d'au moins deux références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Description

Termes de référence

Intitulé du poste: Chef de Projet UNHCR Kalemie

Code : 38-1012

Pays : République Démocratique du Congo (RDC)

Lieu d’affectation: Kalemie, province du Tanganyika. Missions fréquentes dans les provinces suivantes: Tanganika (notamment, Nyunzu), Haut Katanga (notamment, Pweto) et Lualaba (notamment, Kolwezi)

Date de prise de fonction: 01/06/2019

Durée du contrat: 7 mois

Sous la supervision de: Chef de Mission

Supervision directe de: Autour de 20 staff, dont 1 staff expat (Coordinateur de la Logistique, dont la durée de la collaboration sera de 2 mois)

Personnes à charge: non

 

Contexte général du projet

Le projet vise à identifier les problèmes de protection afin de renforcer la protection des personnes déplacés internes (PDIs) et des personnes retournées (PDIs retournées), contre les conséquences des conflits armés dans les provinces du Tanganyika, du Haut Katanga et du Lualaba. Ainsi, pour contribuer à répondre à ces besoins, INTERSOS vise à atteindre les résultats suivants :

  • Un système de collecte d’informations de protection dans les zones concernées est mis en place et se rend utile pour une réponse efficace des populations affectées.

  • Les problèmes de protection sont correctement rapportés selon les bases légales qui les fondent.

  • Les données collectées sont enregistrées dans une base de données fiable et facilement manipulable pour la mise à jour régulière et accessible est mise en place.

  • Des rapports d’analyse sur les besoins, sont produits régulièrement la base informations collectés et se rendent utiles à la prise de décision et à l’organisation de la réponse.

La stratégie visera à mettre les déplacés au centre des décisions à travers une approche inclusive et participative, en mettant l’accent sur la participation des jeunes, des femmes et des personnes à besoins spécifiques. Afin de promouvoir la résilience des communautés, la protection communautaire restera au cœur des interventions à travers un soutien aux autorités locales, aux organisations de base et aux structures locales de protection existantes. Les évaluations participatives constitueront une des activités clés et se feront de manière structurée et régulière.

 

Contexte et Justification

Les territoires ciblés sont caractérisés par de grands mouvements de population à cause des conflits interethniques, des attaques par les groupes armés et d’une présence ambiguë des FARDC. En effet, au 30 août 2018, 444.800 PDI et 709.315 retournés ont été enregistré dans le Tanganyika et 166.616 PDI et 83.074 retournés dans le Haut Katanga, Haut Lomami et Lualaba. OCHA considère les territoires de Kongolo, Manono, Kabalo et Pweto comme “zones de retour”, pour les PDI qui y retournes. Les territoires de Kalemie et Nyunzu, sont définies « zones mixtes » avec une situation sécuritaire encore instable et des facteurs (partage de ressources limités et pression démographique sur les services de base) qui augmentent les risques de cohabitation. Dans le territoire de Nyunzu, les violences ayant repris entre la fin du 2017 et le début 2018 ont détérioré la situation humanitaire : vu l’impact limité des acteurs humanitaires et la volatilité du contexte, la tendance semble être une continue dégradation. Enfin, le territoire de Moba est considéré comme « zone à risque » à causes des tensions intercommunautaires et de déplacements importants qui appellent à une prise en charge immédiate.. A’ ceux-là, d’autres contraintes s’ajoutes comme le fait que plusieurs violences, surtout pour ce qui concerne les VSBG et les enfants, ne sont pas rapportés ainsi que l’identification et la documentation des enfants séparés (ES) et non accompagnés (ENA) lacuneuse. OCHA indique que la plupart de ces territoires font face à des contraintes d’accès au notamment à cause de : 1. l’état de route en dégradation (surtout pendant la saison pluvieuse), 2. la présence des barrières FARDC et 3. les « tracasseries » administratives. De plus, les zones ciblées sont caractérisées par des conflits intercommunautaires. Sur la base des éléments susmentionnées, les territoires de Kalemie, Nyunzu et Pweto sont considérés comme zones de priorité 1. Tous ces facteurs exigent une intervention axée sur le suivi rapproché de la situation de la protection des civils ainsi que la multiplication des activités de cohabitation pacifique et le développement des capacités des autorités/leaders communautaires sur les sujets liés aux droits humains. A cet égard, selon OCHA, bien que l'accent doit être mis sur la multisectorialité et l'approche de participation communautaire, les activités de protection (cohabitation pacifique) devront être au centre de toute intervention sans oublier la redevabilité et les questions de genres. En termes de mitigation il faudra assurer une coordination civile et militaire et améliorer la cohésion sociale et les plaidoyers. La présence humanitaire dans certains territoires (surtout dans le Lualaba et haut Katanga demeure plutôt faible). A titre d’exemple et selon OCHA, seulement 1 projet de protection a été implémenté en 2018 dans la province du Lualaba. En tant que partenaire du HCR depuis 2010 dans l’ex Province Orientale, et en Ituri, Nord Kivu et Sud Kivu depuis 2016, INTERSOS dispose aujourd’hui d’atouts pour mener un monitoring de protection renforcé afin d’améliorer l’environnement protecteur dans les territoires ciblés : au niveau technique en protection et dans l’utilisation des logiciels d’informations pour la collecte de données (ex: Kobo) ainsi que dans l’analyse des problèmes de protection afin de pouvoir apporter les réponses rapides. A ceci, s’ajoutent l’expérience acquise grâce aux projets HCR avec les structures communautaires (Comité de Médiation Communautaire, Comité de Protection Communautaire) dans les activités de prévention et de réponse et l’acceptation communautaire qui lui est reconnue grâce à sa présence constante sur le territoire.

 

Objectif général de la position

Le Chef de Projet est responsable de la coordination, implémentation et le suivi des activités dans les zones d’intervention citées ci-haut.

Il/elle sera en charge de garantir la planification cohérente de la mise en œuvre des activités du projet, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec la Coordination de la mission.

Il/elle sera en charge de garantir la planification et la gestion cohérente du staff du projet et la bonne collaboration et interaction avec ceux qui, pour UNHCR, seront en charge pour le monitoring du projet.

 

Principales responsabilités et tâches

Gestion du Projet :

  • Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec le chef de mission et l’ensemble de son équipe

  • Garantir la Gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe

  • Assurer la Coordination avec les partenaires et partie prenante (acteurs humanitaires, autorités administratives), avec les représentants des bailleurs et autres acteurs présents sur le terrain ;

  • Assurer la coordination du Projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers le monitoring des activités commun ;

  • Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaire

  • Assurer le suivi et évaluation des activités à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage) en collaboration avec la Coordination de la Mission ;

  • Formuler les rapports narratifs et financiers à soumettre à UNHCR ;

  • Contribuer à la mise à jour mensuelle des informations à partager avec les clusters compétents ;

  • Assurer la soumission dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y compris l’outil de suivi PAT ;

  • Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) sous la supervision et avec la Coordination de la Mission ;

  • Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place du projet à la Coordination de la Mission et contribuer à l’identification de solutions ;

  • Participer aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain.

  • Contribuer à la gestion de la sécurité selon les approches établies et les outils en utilisation dans la mission

Gestion administrative du projet :

  • Assurer une gestion appropriée des fonds du projet (mettre à jour la planification financière du projet sur base mensuelle ; chaque mois,

  • Assurer le suivi des dépenses du projet en collaboration avec l’administration,

  • Proposer des réajustements budgétaires à l’administration ;

  • Assurer la liaison avec l’équipe logistique pour les achats du projet, afin de garantir une correcte application des procédures d’achat de INTERSOS et du bailleur ;

Gestion des Ressources Humaines :

  • Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet selon les besoins

  • Assurer l’évaluation effective et objective de performance du staff sous sa gestion chaque mois et l’évaluation finale;

  • Superviser et gérer l’équipe de projet et assurer la formation continue en collaboration avec la Coordination de la Mission

Capitalisation et gestion de connaissance :

  • Assurer la capitalisation des expériences et des données obtenues dans le cadre du projet ;

  • Identifier les besoins et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain. ;

  • Transmettre à la Coordination de la Mission toute documentation photo et vidéo des activités, ainsi que toute informations significatives sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication

Autre:

Sur la base des orientations données par le Chef de Mission, contribuer à la mise en place d'autres activités, telles que - par exemple - l'identification et la formulation des nouvelles propositions de projet

Détails de l'annonce

Organisation : Avocats Sans Frontières
Site web : http://www.asf.be
Lieu de l'emploi : Kinshasa /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Direction
Date de publication : 15/04/2019
Date limite : 06/05/2019

Profil

Veuillez utiliser le lien suivant pour consulter l'offre complète: https://www.asf.be/wp-content/uploads/2019/04/Offre-DP-RDC.pdf

Merci d’envoyer vos CV, lettre de motivation et disponibilités à job@asf.be, en précisant «RDC – Directeur Pays» en objet, avant le 6 mai 2019.

Description

Notre organisation

Avocats Sans Frontières (ASF) est une organisation non gouvernementale internationale créée en Belgique en 1992. ASF est spécialisée dans le développement de projets de promotion et de soutien à l’accès à la justice, la réalisation des droits humains et de l’état de droit dans des pays en situation de post conflit et/ou développement. ASF a des bureaux permanents en RD Congo, Ouganda, Tunisie, République centrafricaine et au Tchad.

Contexte et mission

Afin de contribuer à répondre aux priorités du contexte, ASF y développe des programmes visant notamment à :
• améliorer l’accès à la justice pour les populations en situation de vulnérabilité (notamment par l’appui à la mise en place de bureaux de consultation et l’assistance judiciaire gratuite) ;
• renforcer la capacité des avocats, du Barreau ainsi que des organisations de la société civiles, aux fins d’un renforcement des mécanismes d’accès à la justice organisés par ceux-ci ;
• lutter contre l’impunité des crimes internationaux et des violations manifestes des droits humains (notamment par l’assistance judiciaire aux victimes, la formation des acteurs de justice, l’encadrement des ONG de promotion des droits humains) ;
• lutter contre le recours massif à la détention abusive ;
• contribuer à la protection légale des défenseurs des droits humains ;
• lutter contre le recours massif à la détention abusive ;
• contribuer à la transparence dans la gestion des ressources naturelles.

Position de la fonction et responsabilités

En tant que Directeur pays, vous déterminez, conjointement avec la Directrice générale, la stratégie opérationnelle d’ASF en RDC dans le respect de la vision de l’organisation et des objectifs définis dans le Plan Stratégique d’ASF. Vous êtes responsable de la bonne gestion des projets en place et du développement de nouveaux programmes grâce à une analyse du contexte, des besoins et des opportunités de financement. Vous êtes, en outre, responsable de la gestion administrative et financière d’ASF RDC, en ce compris la gestion des Ressources Humaines sous votre supervision ainsi que la sécurité de ces dernières.

Détails de l'annonce

Organisation : RCN Justice & Démocratie
Site web : http://www.rcn-ong.be
Lieu de l'emploi : Kinshasa /
Fichier : PDF icon offre_coordo_projets_rdc_2019_vout_2.pdf
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Coordination
Date de publication : 03/04/2019
Date limite : 20/04/2019

Profil

-     Diplôme universitaire en droit (minimum 4 années validées au niveau universitaire) - obligatoire

-     Expérience professionnelle confirmée dans le même type de poste dont minimum 2 ans en coopération au développement en situation d’expatriation - obligatoire

-     Maîtrise du cycle de projet et de la gestion axée sur les résultats, et de la Théorie du changement, avec des compétences avérées en matière de suivi/évaluation de projets ;

-     Connaissance des enjeux de la justice dans les pays fragiles (corruption, justice informelle, crimes internationaux…), la sensibilité à une approche sociologique et/ou anthropologique étant un atout ;

-     Compréhension des logiques budgets d’une ONG ;

-     Capacité confirmée de management, spécialement en animation d’équipe ;

-     Approche transversale du management, polyvalence et orienté mission ;

-     Capacités d’analyse politique, de conceptualisation et esprit de synthèse ;

-     Fluidité dans les relations humaines, sens de la relation institutionnelle et de la diplomatie ;

-     Curiosité et ouverture d’esprit à l’égard des cultures du pays ;

-     Aisance rédactionnelle et parfaite maîtrise du français à l’oral comme à l’écrit ;

-     Anglais écrit et parlé courant est un atout ;

-     Capacité à travailler en situation de stress.

 

Durée : RCN Justice & Démocratie propose un contrat à durée déterminée d’un an (renouvelable) ;

 

Quand : Prise de poste souhaitée au plus tard en mai 2019 après briefing au siège de RCN J&D à Bruxelles;

 

Lieu : Kinshasa, RDC, avec fréquents déplacements dans le pays ;

 

Conditions : salaire compétitif pour le secteur et selon expérience antérieure + prise en charge globale (billet d’avion, assurances, per diem, mise à disposition d’un véhicule…) – poste non accompagné (pas de prise en charge de la famille).

 

Les lettres de motivation et les CV doivent être adressés en français au plus tard le 19 avril  2019 par email à Anne-Sophie OGER, Responsable des Programmes RDC, à l’adresse job@rcn-ong.be en mentionnant «Coordination RDC » dans l’objet du mail. Les candidats sont invités a rappeler leurs disponibilités dans la lettre de motivation. 3 références professionnelles sont demandées dans le cadre du CV.

Des informations sur RCN Justice & Démocratie sont accessibles sur le site www.rcn-ong.be

 

Seules les personnes présélectionnées seront recontactées compte tenu du nombre important de candidatures régulièrement reçues pour ce type de poste.

 

Merci de ne postuler que si vous remplissez au moins les deux premières conditions du profil en gras

Description

RCN Justice & Démocratie recrute un/e

Coordinateur/trice de projets expatrié/e

 

EN POSTE NON ACCOMPAGNE

 

pour la République Démocratique du Congo

 

Poste basé à Kinshasa avec déplacements fréquents dans le pays

 

DEADLINE PUBLICATION : 19 avril 2019 – 12H00 (heure de Bruxelles)

 

 

RCN Justice & Démocratie (RCN) travaille en République démocratique du Congo où elle développe des activités pour promouvoir une justice accessible et répondant aux besoins de la population. L’organisation travaille et appuie plusieurs organisations de la société civile pour qu’elles assurent un rôle de contre-pouvoir constructif et vigilant sur le respect strict de la loi par ces mêmes institutions judiciaires mais également en favorisant l’inclusion, dans les mécanismes alternatifs de conflits, des garde fous pour le respect des droits humains et des plus vulnérables. Un accent spécifique est mis sur la lutte anticorruption et l’intégration d’actions de promotion de l’égalité de genre.  Fidèle à son travail de mémoire des crimes internationaux et de lutte contre l’impunité, RCN J&D travaille également en RDC en appuyant les médias afin qu’ils puissent mieux couvrir les procès qui se tiennent en la matière sur place ainsi que la bonne implication des communautés affectées.

Les actions de RCN J&D se concentrent actuellement sur 3 zones : Kinshasa, le Nord Kivu (Masisi) et sur Lubumbashi (Haut Katanga).

 

RCN recherche actuellement un(e) expatrié(e), juriste de formation (minimum 4 années validées au niveau universitaire) ayant 2 ans minimum dans un poste expatrié similaire – CCD d’un an renouvelable.

 

Responsabilités :

-     Garantir la qualité et le transfert de méthodologies entre les équipes RCN J&D en RDC ;

-     Organiser le renforcement des compétences des collaborateurs et partenaires dans les thématiques phares de RCN J&D : lutte anticorruption, théorie du changement et gestion axée sur les résultats, justice informelle et formelle, lutte contre l’impunité des crimes internationaux.

-     Organiser et encadrer le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des objectifs des programmes, dans le respect des budgets alloués ;

-     Animer et encadrer au quotidien l’équipe projets de Kinshasa ;

-     Faire un suivi programmatique, en lien avec le budget de l’action, des chefs d’antenne ;

-     Assurer une réflexion constante au sein des projets sur les enjeux de la justice en RDC ;

-     Assurer les intérims de coordination en l’absence du Chef de Mission (représentation extérieure, encadrement hiérarchique des équipes, reporting, communication avec le siège et les différents bureaux de RCN en RDC etc.)

Le/la coordinateur/trice travaille sous l’autorité directe de la Chef de Mission RDC à Kinshasa. Il/elle supervise (lien fonctionnel) l’équipe projet de Kinshasa ainsi que les antennes de RCN J&D sur Lubumbashi et Goma.

 

Détails de l'annonce

Organisation : Save the Children International (Afrique de l’Ouest et du Centre)
Site web : www.savethechildren.net
Adresse email : sciwca.recruitment@savethechildren.org
Lieu de l'emploi : Kinshasa /
Fichier : File jd_sci_eie_ta_drc.docx
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Autre
Date de publication : 27/03/2019
Date limite : 09/04/2019

Profil

Qualifications and experience

• An education professional with a Master’s Degree in education, social work or relevant field.

• Significant professional experience, at least 3 years of working at a senior level in education for international NGOs, UN or government

• Excellent understanding of the education sector within the DRC context; experience in teacher professional development, education in conflict, and accelerated basic education an asset.

• Proven representation and advocacy skills.

• Strong commitment to capacity building of national staff and partners with willingness to adopt participatory and consultative approaches.

• Experience writing donor funding proposals for institutional grants in excess of US$1 million.

• Good interpersonal skills with the ability to communicate and negotiate clearly and effectively at all levels, taking into account cultural and language difficulties.

• Strong results orientation, with the ability to challenge existing mindsets.

• Experience solving complex issues through analysis, definition of a clear way forward and ensuring buy in.

• Ability to present complex information in a succinct and compelling manner.

• Ability and willingness to dramatically change work practices and hours, and work with incoming surge teams, in the event of emergencies.

• Fluency in English and French, both written and oral. Local languages an advantage.

• Commitment to Save the Children values, including willingness to abide by and enforce the Child Safeguarding policy.

Location: DRC Kinshasa

Contract length: 02 Years

 

The Organisation

We employ approximately 25,000 people across the globe and work on the ground in over 100 countries to help children affected by crises, or those that need better healthcare, education and child protection. We also campaign and advocate at the highest levels to realise the right of children and to ensure their voices are heard. We are working towards three breakthroughs in how the world treats children by 2030: • No child dies from preventable causes before their 5th birthday • All children learn from a quality basic education and that, • Violence against children is no longer tolerated We know that great people make a great organization, and that our employees play a crucial role in helping us achieve our ambitions for children. We value our people and offer a meaningful and rewarding career, along with a collaborative and inclusive workplace where ambition, creativity, and integrity are highly valued.

Application Information:

Please apply using a cover letter and up-to-date CV as a single document. Please also include details of your current remuneration and salary expectations. A copy of the full role profile can be found below We need to keep children safe so our selection process reflects our commitment to the protection of children from abuse.

Female candidates are strongly encouraged to apply.

Applicants are advised that Save the Children International does not require any payment or expense during the entire recruitment process. Any request in this direction should be immediately reported as contrary to the values and practices of our organization.

Description

The role

Under the general direction and guidance of the Director of Programme Development and Quality ensure all programming on emergency education is of excellent technical quality, attracts significant donor funding and contributes to Save the Children's strategic objectives, national/global learning and advocacy. The Education in Emergencies Technical Advisor is expected to provide technical advice and support to project staff to ensure programming objectives are successfully achieved, with frequent visits to the field to support staff capacity and high quality programme implementation. S/he shall facilitate the development of the DRC country office strategy on Education in Emergencies, and work with colleagues to drive its effective roll-out. S/he will work closely with the advocacy team where appropriate. The Education in Emergencies Technical Advisor will represent Save the Children in national forums, such as the cluster on Education.

Détails de l'annonce

Organisation : INTERSOS - Organizzazione Umanitaria Onlus
Site web : https://www.intersos.org/en
Adresse email : recruitment@intersos.org
Lieu de l'emploi : Bunia avec missions fréquentes dans les territoires de l’Ituri, Haut Uele, Bas Uele et Tshopo /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Gestion de projet
Date de publication : 13/03/2019
Date limite : 21/03/2019

Profil

Education

  • Diplôme universitaire supérieur en Economie, Science politique, Sciences sociales, Sciences humaines ou autre domaine pertinent.

  • Un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications académiques et d'expérience peut être accepté au lieu du diplôme universitaire supérieur.

Expérience Professionnelle

  • Minimum 3 ans d’expérience dans la gestion de projets dans le secteur humanitaire et, entre autres, dans la distribution de cash.

  • Connaissance du bailleur PAM.

Exigences professionnelles

  • Solide compréhension du contexte d'urgence humanitaire;

  • Capacité de travail dans un contexte sécuritaire volatile;

  • Capacité à travailler dans un délai serré, avec peu de supervision et sous pression;

  • Grande capacité de communication, écrite et orale, et à entretenir des relations avec une expérience dans la gestion des équipes de travail;

  • Aptitude à travailler en équipe et de manière autonome;

  • Connaissance des procédures et des lignes guides PAM (souhaitable).

Langues

  • Français courants (parlé, lu, écrit);

  • Connaissance de l’anglais ou de l’italien (souhaitable).

Qualités requises

  • Esprit d’adaptation à des conditions de vie non simples, et à des contraints de sécurité;

  • Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification;

  • Excellent sens relationnel, diplomatie et approche partenariale;

  • Flexibilité et capacité de travail dans un contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent non confortable;

  • Capacité de communication et de travail en équipe et dans un contexte multiculturel;

  • Aptitude à travailler dans un environnement de sécurité très volatile et dans des conditions de vie basique;

  • Respect des valeurs/mission INTERSOS.



Pour en savoir plus et pour postuler à cette offre d’emploi, suivre ce lien:

https://intersos.knack.com/imp#intersosorg-vacancies/vacancy-details/5bf40a24abf3050f0c7372f4/

En cas de problèmes avec la plate-forme INTERSOS, les candidats qualifiés sont priés d’envoyer leur CV ainsi qu`une lettre de motivation à: recruitment@intersos.org. Comme objet du message, veuillez indiquer «SR-38-794 – Chef de Projet - DRC».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d'au moins deux références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Description

Termes de référence

Intitulé du poste: Chef de Projet

Code: SR-38-794

Pays: Democratic Republic of Congo

Lieu d’affectation: Bunia avec missions fréquentes dans les territoires de l’Ituri, Haut Uele, Bas Uele et Tshopo

Date de prise de fonction: 25/03/2019

Durée du contrat: 6 mois

Sous la supervision de: Chef de Mission

Supervision directe de: 44 personnes (Superviseurs des activites cash transfert ; Agent sociaux chargés de Sensibilisation et des activités de cash transfert ; Agents de Suivi & Evaluation ; Agents chargés de Base des données ; Travailleurs journaliers pour support à la distribution)

Personnes à charge: no



Contexte général du projet

Depuis plus d’une dizaine d’années les habitants des Provinces de l’Ituri, Haut Uélé, Bas Uélé et Tchopo font face à une présence prolongée des personnes déplacées fuyant les différentes localités à cause de l’activisme des groupes armés (FRPI au Sud Irumu, des présumés éléments de la LRA dans les Provinces de Haut Uélé et Bas Uélé et des hommes armés non autrement identifiés).

Cette situation s’est exacerbée par la tension intercommunautaire dans les territoires observés depuis mi-décembre 2017 ce qui a entrainé des mouvements de personnes dans plusieurs zones y compris l’Ouganda. De plus, la persistance de l’insécurité au Soudan du Sud qui occasionne le mouvement de population vers la zone d’Aru et Faradje contribue à augmenter l’instabilité du contexte. Enfin, depuis le mois de mars 2018, suite une accalmie observée dans le territoire de Djugu, un mouvement de retour spontané a débuté dans plusieurs localités de ce territoire.

L’insécurité causée par les groupes armés et les tensions intercommunautaires ont entrainé de multiples besoins dans plusieurs secteurs et ont limité l’accès des personnes aux moyens de subsistance de base (champs, pêches etc.). Les ménages accèdent difficilement à 1 repas par jour, à cause d’un accès difficile aux aliments. En particulier, les augmentations des prix des aliments par rapport à l’avant-crise sont de l’ordre de 50% pour le manioc frais, 100% pour la farine de manioc et 60% pour le riz.

Malgré les assistances fournies par les différents acteurs humanitaires en faveur des personnes affectées par les conflits, les besoins restent énormes dans les différents secteurs y compris et surtout pour ce qui concerne la sécurité alimentaire. La situation sécuritaire volatile dans ces zones, et donc la poursuite des mouvements de population et/ou pendulaire, déplacements prolongés fait en sorte que les familles d’accueil subissent le poids de la prise en charge des déplacés à cause des moyens financiers limités, ce qui rend les communautés hôtes toujours plus vulnérables. La vulnérabilité économique des ménages limite leur accès aux biens, notamment alimentaires. A’ cause d’un abandon régulier des champs cultivés, la perturbation des apports alimentaires pour toute la famille qui en dérive apporte une dégradation de l’état nutritionnel des populations les plus vulnérables et recommande donc une assistance alimentaire directe ou en cash.

Ce projet, supporté par le PAM, vise à assurer un transfert monétaire à 60.000 ménages, constitués des déplacées, retournées et communautés hôtes vulnérables dans les zones dans les provinces de l’Ituri, Haut Uele, Bas Uele et Tshopo.

 

Objectif général de la position

Le Chef de Projet est responsable de la coordination, implémentation et le suivi des activités dans les zones d’intervention citées ci-haut.

Il/elle sera en charge de garantir la planification cohérente de la mise en œuvre des activités du projet, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec la Coordination de la mission.

 

Principales responsabilités et tâches

Gestion du Projet :

  • Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec le chef de mission et l’ensemble de son équipe;

  • Garantir la Gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe;

  • Assurer la Coordination avec les partenaires et partie prenante (acteurs humanitaires, autorités administratives), avec les représentants des bailleurs et autres acteurs présents sur le terrain;

  • Assurer la coordination du Projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers le monitoring des activités commun;

  • Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaire;

  • Assurer le suivi et évaluation des activités à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage) en collaboration avec la Coordination de la Mission;

  • Formuler les rapports narratifs et financiers à soumettre au PAM;

  • Contribuer à la mise à jour mensuelle des informations à partager avec les clusters compétents;

  • Assurer la soumission dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y compris l’outil de suivi PAT;

  • Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) sous la supervision et avec la Coordination de la Mission;

  • Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place du projet à la Coordination de la Mission et contribuer à l’identification de solutions;

  • Participer aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain;

  • Contribuer à la gestion de la sécurité selon les approches établîtes et les outils en utilisation dans la mission.

Gestion administrative du projet :

  • Assurer une gestion appropriée des fonds du projet (mettre à jour la planification financière du projet sur base mensuelle ; chaque mois;

  • Assurer le suivi des dépenses du projet en collaboration avec l’administration;

  • Proposer des réajustements budgétaires à l’administration;

  • Assurer la liaison avec l’équipe logistique pour les achats du projet, afin de garantir une correcte application des procédures d’achat d’INTERSOS et du bailleur;

Gestion des Ressources Humaines :

  • Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet selon les besoins;

  • Assurer l’évaluation effective et objective de performance du staff sous sa gestion chaque 3 mois et l’évaluation finale;

  • Superviser et gérer l’équipe de projet et assurer la formation continue en collaboration avec la Coordination de la Mission.

Capitalisation et gestion de connaissance :

  • Assurer la capitalisation des expériences et des données obtenues dans le cadre du projet;

  • Identifier les besoins et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain;

  • Transmettre à la Coordination de la Mission toute documentation photo et vidéo des activités, ainsi que toute informations significatives sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication.

Détails de l'annonce

Organisation : INTERSOS - Organizzazione Umanitaria Onlus
Site web : https://www.intersos.org/en
Adresse email : recruitment@intersos.org
Lieu de l'emploi : Bukavu avec missions fréquentes dans la Zone de Santé des Hauts Plateaux (Uvira) et dans la Zone de Santé de M /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Gestion de projet
Date de publication : 13/03/2019
Date limite : 21/03/2019

Profil

Education

  • Diplôme universitaire supérieur en Economie, Science politique, Sciences sociales, Sciences humaines ou autre domaine pertinent.

  • Un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications académiques et d'expérience peut être accepté au lieu du diplôme universitaire supérieur.

Expérience Professionnelle

  • Minimum 3 ans d’expérience dans la gestion de projets dans le secteur humanitaire et, entre autres, dans le secteur de la nutrition et/ou sécurité alimentaire. Connaissance du bailleur PAM.

Exigences professionnelles

  • Solide compréhension du contexte d'urgence humanitaire;

  • Capacité de travail dans un contexte sécuritaire volatile;

  • Capacité à travailler dans un délai serré, avec peu de supervision et sous pression;

  • Grande capacité de communication, écrite et orale, et à entretenir des relations avec une expérience dans la gestion des équipes de travail;

  • Aptitude à travailler en équipe et de manière autonome;

  • Connaissance des procédures et des lignes guides PAM (souhaitable).

Langues

  • Français courants (parlé, lu, écrit).

  • Connaissance de l’anglais ou de l’italien (souhaitable).

Qualités requises

  • Esprit d’adaptation à des conditions de vie non simples, et à des contraints de sécurité;

  • Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification;

  • Excellent sens relationnel, diplomatie et approche partenariale;

  • Flexibilité et capacité de travail dans un contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent non confortable;

  • Capacité de communication et de travail en équipe et dans un contexte multiculturel;

  • Aptitude à travailler dans un environnement de sécurité très volatile et dans des conditions de vie basique;

  • Respect des valeurs/mission INTERSOS.



Pour en savoir plus et pour postuler à cette offre d’emploi, suivre ce lien:

https://ntersos.knack.com/imp#intersosorg-vacancies/vacancy-details/5bf4148c65b7cd4a1e70f819/

En cas de problèmes avec la plate-forme INTERSOS, les candidats qualifiés sont priés d’envoyer leur CV ainsi qu`une lettre de motivation à: recruitment@intersos.org. Comme objet du message, veuillez indiquer «SR-38-795 – Chef de Projet – RDC».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d'au moins deux références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.

Description

Termes de référence

Intitulé du poste: Chef de Projet

Code : SR-38-795

Pays : République Démocratique du Congo

Lieu d’affectation: Bukavu avec missions fréquentes dans la Zone de Santé des Hauts Plateaux (Uvira) et dans la Zone de Santé de Mwana (Mwenga)

Date de prise de fonction: 25/03/2019

Durée du contrat: 6 mois

Sous la supervision de: Chef de Mission

Supervision directe de: 20 personnes (Assistant Chef de Projet; Mobilisateurs communautaires; Nutritionistes; Magasinier; Admin/Log; Points focaux Sécurité Alimentaire)

Personnes à charge: non

 

Contexte général du projet

Depuis plus de 20 ans, la situation sécuritaire en RDC a entrainé une crise humanitaire complexe et prolongée, dont l’acuité et l’ampleur se sont creusées avec le temps. Cette crise sécuritaire qui perdure, a causé des dégâts humains et matériels incommensurables a plus affecté les populations du Nord et Sud Kivu impactant ainsi sur la mortalité et la morbidité liées à l’insécurité alimentaire et à la crise malnutrition dans la région dans les couches des populations les plus vulnérables (FEFA et enfants de 6 à 59 mois). Dans la province du Sud-Kivu, les institutions internationales et les organisations de développement reconnaissent que la faim et l’insécurité alimentaire sont les afflictions de base des populations pauvres, et se proposent de réduire la proportion de personnes extrêmement pauvres et affamées. Bien que des projets soient financés depuis les années 1990, le taux d’amélioration reste de loin celui requis pour atteindre ces objectifs. En juin 2018, l’escalade des tensions a dégénéré en affrontements armés, provoquant une crise aux conséquences humanitaires désastreuses dans la région. On peut noter aussi que dans la zone, les déplacements de population se sont faits en pleine période de récolte aggravant ainsi les vulnérabilités socio-économiques, notamment alimentaires, nutritionnelles et sanitaires d’une population dont le système socio-productif repose pour l’essentiel sur l’agriculture et le pastoralisme et dont une partie des cultures des stocks alimentaires et du bétail ont été détruits. L’analyse du contexte général et des facteurs déclencheurs de la crise humanitaire font ressortir une très probable dégradation de la capacité d’accès à la nourriture de base et aux moyens d’existence pour les communautés dans les zones de déplacements, d’accueil et de retour. On estime donc que la quasi-totalité des zones du sud Kivu affectées par les affrontements a manqué la « grande » saison agricole de 2017 et la « courte » de début 2018. Dans les zones d’accueil, la production agricole des populations hôtes est insuffisante à satisfaire les besoins croissants liés à la présence des déplacés, ce qui entraîne aussi une hausse des prix de marché des produits. La situation alimentaire précaire, en lien avec les mouvements des populations, ont un impact négatif inévitable sur les conditions nutritionnelles des communautés locales. Au premier semestre 2018, les taux de MAS dépassent les seuils d’urgence dans la quasi-totalité des ZS priorisées dans le Plan Opérationnel.

Ce projet, supporté par le PAM, est une réponse multisectorielle adaptée au contexte et aux besoins des populations victimes du conflit dans les deux zones de santé de Haut Plateaux de Minembwe (territoire d’Uvira) et la ZS de Mwana (territoire de Mwenga).

 

Objectif général de la position

Le Chef de Projet est responsable de la coordination, implémentation et le suivi des activités dans les zones d’intervention citées ci-haut.

Il/elle sera en charge de garantir la planification cohérente de la mise en œuvre des activités du projet, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec la Coordination de la mission.

 

Principales responsabilités et tâches

Gestion du Projet :

  • Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec le chef de mission et l’ensemble de son équipe

  • Garantir la Gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe

  • Assurer la Coordination avec les partenaires et partie prenante (acteurs humanitaires, autorités administratives), avec les représentants des bailleurs et autres acteurs présents sur le terrain ;

  • Assurer la coordination du Projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers le monitoring des activités commun ;

  • Assurer le respect du plan de travail et proposer des réajustements si nécessaires

  • Assurer le suivi et évaluation des activités à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage) en collaboration avec la Coordination de la Mission ;

  • Formuler les rapports narratifs et financiers à soumettre au PAM ;

  • Contribuer à la mise à jour mensuelle des informations à partager avec les clusters compétents ;

  • Assurer la soumission dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y compris l’outil de suivi PAT ;

  • Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) sous la supervision et avec la Coordination de la Mission ;

  • Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place du projet à la Coordination de la Mission et contribuer à l’identification de solutions ;

  • Participer aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain.

  • Contribuer à la gestion de la sécurité selon les approches établîtes et les outils en utilisation dans la mission

Gestion administrative du projet :

  • Assurer une gestion appropriée des fonds du projet (mettre à jour la planification financière du projet sur base mensuelle ; chaque mois,

  • Assurer le suivi des dépenses du projet en collaboration avec l’administration,

  • Proposer des réajustements budgétaires à l’administration ;

  • Assurer la liaison avec l’équipe logistique pour les achats du projet, afin de garantir une correcte application des procédures d’achat d’INTERSOS et du bailleur ;

Gestion des Ressources Humaines :

  • Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet selon les besoins

  • Assurer l’évaluation effective et objective de performance du staff sous sa gestion chaque 3 mois et l’évaluation finale ;

  • Superviser et gérer l’équipe de projet et assurer la formation continue en collaboration avec la Coordination de la Mission

Capitalisation et gestion de connaissance :

  • Assurer la capitalisation des expériences et des données obtenues dans le cadre du projet ;

  • Identifier les besoins et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain. ;

  • Transmettre à la Coordination de la Mission toute documentation photo et vidéo des activités, ainsi que toute informations significatives sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication

Détails de l'annonce

Organisation : INTERSOS - Organizzazione Umanitaria Onlus
Site web : https://www.intersos.org/en
Adresse email : recruitment@intersos.org
Lieu de l'emploi : Bukavu, with frequent missions to 4 ZS (Sud Kivu) /
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Coordination
Date de publication : 13/03/2019
Date limite : 21/03/2019

Profil

Education

  • Advanced university degree in medicine or other paramedical studies. Desirable specialization in Tropical Medicine or a degree in Public Health

Professional Experience

  • Minimum 2 years relevant work experience as Medical referent in the humanitarian sector especially in fragile and unstable environments

 

Professional Requirements

  • Essential computer literacy (word, excel and internet)

  • Demonstrate experience with different donors compliance and reporting

  • Leadership, people management and development, teamwork and cooperation

  • Strategic vision

  • Results and quality orientation

  • Behavioural flexibility

  • Commitment to INTERSOS principles

  • Understanding of humanitarian operations principles, standards and best practices

Languages

  • French. Multi-language knowledge desirable



HOW TO APPLY:

For further information and to apply, follow the link below:

https://intersos.knack.com/imp#intersosorg-vacancies/vacancy-details/5c0980ea35cdfe11bfb30ff8/

In case you encounter difficulties applying through INTERSOS' platform, you can also apply by sending your CV, motivation letter and 2 references via email to recruitment@intersos.org , with subject line: "SR-38-823 – Nutrition Focal Point - DRC".

Only short-listed candidates will be contacted for the first interview.

Description

Terms of reference

Job Title: Nutrition focal point

Code: SR-38-823

Duty station: Bukavu, with frequent missions to 4 ZS (Sud Kivu)

Starting date: 25/03/2019

Contract duration: 8 months

Reporting to: PM

Supervision of: 20 staff

Dependents: no

 

General context of the project

Intersos RDC is launching a nutrition intervention (treatment of SAM, SAM+) in 4 different territories (1 ZS / territory) in Sud Kivu.

 

General purpose of the position

Participates in defining, planning and monitoring medical activities and programs in the project in accordance with INTERSOS protocols as well as coordinates human and material related resources needed in order to ensure the quality of care provided by INTERSOS.

Being responsible for the coordination of medical activities and resources in the mission.

 

Main responsibilities and tasks

  • In collaboration with the Project Manager and the rest of team defines, implements and monitors medical activities, according to INTERSOS project plans and mission strategy, standards and protocols. Participates in exploratory missions, situation assessments (providing technical inputs and recommendations for new and ongoing interventions in the country and defining medical operational priorities when needed) and the development of the project policy, annual plan, budget review and project proposal and reports to donors.

  • In coordination with the Project Manager, establish and maintain regular and collaborative relations with relevant donors, local authorities, partners, medical actors, project stakeholders and other organizations working in the target areas

  • Proactively participate in cluster meetings and relevant inter-sectoral coordination meetings at field level, contributing to the development of guidelines, standards, tools and strategies

  • Responsible for the medical data collection, analysis and reporting to the Medical Coordination through a correct use of internal databases and monitoring tools in order to ensure a proper monitoring of the program

  • Provide technical support to medical personnel in the field through self-knowledge and policies, ensuring compliance with the protocols of INTERSOS medical activities

  • Coordinate, supervise, coach, support and evaluate the medical team members’ performance to improve the medical components of the project and ensure compliance with INTERSOS protocols and standards

  • Plan and supervise, in close coordination with the Project Manager, the associated processes (recruitment, training, induction, performance evaluation, development and internal/external communication) of the medical staffs of the project in order to ensure both the sizing and the amount of knowledge required and improve staffs capabilities

  • Supervise an efficient management of the field pharmacy and medical equipment, in collaboration with the Logistics department. Monitor consumption and preparation of medical orders to provide drugs, medical materials, medical devices and consumables at all circumstances and avoid stock shortage

  • In close coordination with the Project Manager and clusters, develop and establish internal and external functional and effective referral and coordination mechanisms at field level

  • Implement the health policy for international and national staff, providing all prophylactic and preventive necessary measures, structures and emergency plans, managing any medical evacuation in order to ensure INTERSOS staff health

  • In coordination with HQ Medical Unit being the focal person to coordinate medical activities (opening and closure of mission, interim, reduced activities, etc…)

Détails de l'annonce

Organisation : Save the Children International (Afrique de l’Ouest et du Centre)
Site web : https://www.savethechildren.net/jobs/job-details/6573
Adresse email : sciwca.recruitment@savethechildren.org
Lieu de l'emploi : Goma /
Fichier : File sci_humanitarian_health_ta_drc_00000002.docx
Type d'emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Plaidoyer
Date de publication : 11/03/2019
Date limite : 22/03/2019

Profil

In order to be successful the post holder will have:

• A medical or public health professional with a Master’s Degree, with of working at a senior advisory and managerial level in Health for international NGOs, UN or government

• Excellent understanding of the Health sector in the DRC context, particularly issues related to maternal, new-born and child survival.

• Clear understanding of the intersection of WASH, Health and Nutrition in DRC

• Experience writing donor funding proposals for large institutional grants in excess of US$1 million.

• Good interpersonal skills with the ability to communicate and negotiate clearly and effectively at all levels, taking into account cultural and language difficulties.

• Strong solution and results orientation, with the ability to challenge existing mind-sets.

• Experience solving complex issues through analysis, definition of a clear way forward and ensuring buy-in.

• Ability to present complex information in a succinct and compelling manner.

• Ability and willingness to dramatically change work practices and hours, and work with incoming surge teams, in the event of emergencies.

• Fluency in English and French, both verbal and written, required.

LOCATION: Goma, Democratic Republic of Congo

CONTRACT LENGHT: 24 Months

 

 

The Organisation

 

We employ approximately 25,000 people across the globe and work on the ground in over 100 countries to help children affected by crises, or those that need better healthcare, education and child protection. We also campaign and advocate at the highest levels to realise the right of children and to ensure their voices are heard.

We are working towards three breakthroughs in how the world treats children by 2030:

• No child dies from preventable causes before their 5th birthday

• All children learn from a quality basic education and that,

• Violence against children is no longer tolerated We know that great people make a great organization, and that our employees play a crucial role in helping us achieve our ambitions for children.

We value our people and offer a meaningful and rewarding career, along with a collaborative and inclusive workplace where ambition, creativity, and integrity are highly valued. Application Information: Please apply using a cover letter and up-to-date CV as a single document. Please also include details of your current remuneration and salary expectations. A copy of the full role profile can be found at https://www.savethechildren.net/careers/apply

We need to keep children safe so our selection process, which includes rigorous background checks, reflects our commitment to the protection of children from abuse. Applicants are advised that Save the Children International does not require any payment or expense during the entire recruitment process. Any request in this direction should be immediately reported as contrary to the values and practices of our organization.

Description

The Opportunity

 Under the general direction and guidance of the Director of Programme Development and Quality, ensure all health programming in humanitarian contexts is of excellent technical quality, attracts significant donor funding and contributes to Save the Children’s strategic objectives. The Humanitarian Health Technical Advisor is expected to provide technical advice and support to project staff to ensure programming objectives are successfully achieved, with frequent visits to the field to support high quality programme implementation. S/he shall maintain a detailed and current understanding of health needs in all emergency hotpots where Save the Children works, and will lead the development of the DRC response strategies for health, including but not limited to mobile strategies and epidemic disease control and response. S/he will represent Save the Children emergency health work with donors, partners, the cluster and government authorities.

Pages