You are here

Education à la citoyenneté mondiale et solidaire



La Belgique dispose de nombreux atouts en ECMS – il faut les préserver - publication du rapport définitif

En 2016, la Belgique a fait l’objet d’un processus de revue par les pairs sur l’ECMS, facilité par GENE – le Global Education Network Europe (un réseau de 43 ministères et agences centré sur l’éducation à la citoyenneté mondiale) -, et mené en collaboration avec la DGD et un groupe de référence multi-acteurs dans lequel ACODEV s’est investi. L’objectif du processus vise à renforcer les cadres politiques, à partager l’apprentissage politique, à mettre en évidence les bonnes pratiques, à émettre des observations et des recommandations utiles à l’amélioration du travail de l’ECMS au niveau national et ensuite les partager en Europe.  Une revue par les pairs se décline en deux parties : par le biais d’une analyse documentaire et d’une « visite sur site » par l’équipe de Gene.  Celle-ci vient depuis peu de remettre son rapport définitif. 

L’ECMS en Belgique est « au cœur d’une réponse éducative aux défis de notre monde contemporain » observe Gene.  Tout en reconnaissant le contexte complexe dans lequel s’inscrit l’ECMS belge, Gene pointe « le travail extrêmement stimulant réalisé par de remarquables professionnels du domaine ».  

La consolidation d’un secteur aux traditions fortes, à la riche diversité, aux initiatives de haute qualité, fer de lance européen dans le domaine de la conceptualisation et de la recherche en ECMS,… a été rendue possible grâce à l’engagement actif des différents acteurs et parties prenantes clés de l’ECMS en Belgique (pouvoirs publics, ACNG, etc.) mais aussi grâce au soutien financier que l’Etat a accordé ces dernières décennies à l’ECMS belge : la question du financement étant cruciale pour la qualité de l’ECMS  dans un pays, rappelle Gene. 

La revue par les pairs fait part de diverses observations, dont les nombreux points forts de l’ECMS en Belgique, et émet des recommandations pour la suite.  Parmi celles-ci, une est de taille dans un contexte de restrictions budgétaires.  Une recommandation qui s’adresse tant aux bailleurs publics qu’aux instances dirigeantes des ACNG :

« Compte tenu des solides bases de l’ECMS en Belgique, compte tenu des défis actuels auxquels la Belgique est confrontée en tant que société, et en tenant compte du niveau d’expertise et d’intégration déjà atteint, et de l’énorme potentiel offert par la réforme actuelle dans les secteurs de l’enseignement obligatoire, cette revue par les pairs propose que la Belgique maintienne le budget fédéral pour l’ECMS et préserve cet investissement à long terme des réductions budgétaires actuelles.  La revue par les pairs suggère également que les autorités territoriales envisagent le renforcement  de leur financement et leur soutien dans ce domaine, par le dialogue et par l’alignement mutuel avec le ministère fédéral, en reconnaissant les rôles distincts, et variés et qui peuvent se renforcer mutuellement dans ce domaine. La revue par les pairs suggère également que les ACNG de développement envisagent d’accorder à l’ECMS une priorité similaire dans leur décision de financement». 

La Belgique et ses acteurs déclarent que la  mobilisation citoyenne est fondamentale pour contribuer à la construction des sociétés justes, durables, inclusives et solidaires.  Si la Belgique veut  continuer à mobiliser sa société civile et être un exemple européen en matière d’ECMS de qualité, le maintien de son engagement politique et financier pour ce secteur s’impose.  Au ministre de la coopération au développement d'en être aussi convaincu.  

Ce 30 mai, la DGD réunit le « Groupe de référence » qui a piloté le processus de la revue par les pairs au niveau belge.  Il y sera question de rediscuter de l’ensemble des recommandations et identifier ensemble des pistes de suivi à y apporter.   

Pour prendre connaissance du rapport en détail, la version complète du rapport est disponible en anglais.  Un résumé existe en français, néerlandais et allemand.








Pages