You are here

S'engager

Être sensible aux situations d'extrême pauvreté, de famines et de catastrophes c'est déjà s'engager. Chercher des pistes de solutions ou essayer de comprendre ce qui produit ces problèmes l'est davantage.

Nous vous proposons des pistes pour vous engager aux côtés des organisations de la société civile pour un monde plus solidaire. Vous trouverez ici des informations sur des formations, le volontariat, voire pour travailler dans le secteur ou sensibiliser les autres:

Connaître les enjeux

La coopération au développement est un domaine vaste et complexe. Les ONG considèrent que les populations d'ici et d'ailleurs sont confrontées à différents défis dont l'origine se trouve dans des mécanismes complexes et que ceux-ci ne sont pas une fatalité.

Certains enjeux ont été mis en avant dans le référentiel pour l'éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire :

  • Persistance et augmentation des inégalités
  • Manque d’accès aux droits humains
  • Surexploitation des ressources naturelles
  • Persistance et complexification des conflits armés
  • Criminalisation de la contestation sociale
  • Intensification et interdépendance croissante des crises
  • Tensions identitaires et résurgence des communautarismes
  • Persistance de rapports de domination socio-économique et culturelle
  • Planétarisation d’un système qui induit l’exploitation des êtres humains et de la planète et qui renforce la concentration du pouvoir et du contrôle des ressources
  • Généralisation/uniformisation d’un modèle de consommation et de compétition
  • Choix politiques délibérés qui conduisent à ces constats
  • Mobilisations collectives et individuelles, au Nord et au Sud pour un monde juste et durable.

Agenda solidaire

En Belgique, les ONG organisent des conférences pour mieux expliquer les enjeux. L'Agenda Solidaire (www.agenda-solidaire.be) est un portail mis en place par ACODEV et la coupole francophone CNCD-11.11.11. Elle présente les évènements organisés par nos membres sur la coopération au développement et la solidarité internationale mis aussi tout un éventail d'activités diverses : projections, débats organisés par diverses associations. Participez aux conférences-débats et apprenez comment on peut changer le monde !

Si près de la moitié des jeunes affirment vouloir s'engager pour un monde plus solidaire, ils n'ont tendance à le faire que s'ils sont touchés personnellement, selon une enquête réalisée pour Annoncer la Couleur.

Quels sont les valeurs portées par les jeunes aujourd’hui en Fédération Wallonie-Bruxelles? Qu'est-ce qui les mobilise ? Ce sont les questions qu'a posé Annoncer la Couleur à 500 jeunes de 14 à 19 ans dans le cadre de l'enquête "Ce qui mobilise les jeunes: valeurs, centres d'intérêt et positionnements". L'enquête a été réalisée en juin et juillet 2019 par Dedicated Research. Les résultats ont également été confrontés au vécu d'enseignant-e-s à travers des entretiens et des focus groups.

Les principales conclusions de cette enquête sont : 

  • les jeunes se concentrent d’abord sur eux-mêmes et leurs proches et ce qu’ils vivent au quotidien plutôt qu’à la société qui les entoure. Pour la majorité d'entre eux, la famille, les amis et leur avenir occupent une place importante dans leurs sphères d’intérêt. C’est envers leur entourage direct qu’ils sont aussi les plus solidaires ;
  • le top 5 des valeurs les plus importantes pour les jeunes sont : respect (38%) ; honnêteté et intégrité (37%); loyauté et fidélité (34%) ; justice (25%) et solidarité (avec 23% seulement). Les valeurs "collectives" sont plus plébiscitées que les valeurs dites individuelles; 
  • près de la moitié des jeunes affirment vouloir s’engager pour un monde meilleur, empreint de justice et solidarité.  Pour favoriser leur engagement, l’accroche émotionnelle reste l’élément moteur.  S’ils ne sont pas touchés par une situation d’injustice, les jeunes ne bougent pas pour le monde qui les entoure ;
  • les sources d’information principales des jeunes sont informelles : la famille, les amis.  Mais l’école occupe une place de choix également.  Le niveau de confiance envers les ONG est mitigé (46%) mais augmente avec l'âge.  La presse traditionnelle (y compris les réseaux sociaux) et le monde politique ne sont pas les sources d'information auxquels les jeunes accordent beaucoup de confiance.

L'ECMS, une réponse pertinente

Selon les enseignant-e-s qui ont commenté les résultats de l’enquête, le climat anxiogène qui règne autour des jeunes (crise climatique, chômage, etc.) peut expliquer cette tendance à se protéger derrière son milieu d’appartenance et sa sphère proche. Pour favoriser l’ouverture des jeunes au monde et à ses problématiques, quelques pistes sont soulevées : favoriser l’accroche émotionnelle ; partir de ce qui est proche du jeune et de son vécu;  aborder les choses de manière plus positive (sortir du « monde en crise »); développer l’esprit critique ;  favoriser l’interaction et l’implication des jeunes dans des projets concrets. 

L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire est, selon les enseignant-e-s interrogé-e-s, une réponse pertinente pour renforcer l'esprit critique et les valeurs de solidarité. Parce que l’ECMS permet de partir de ce qui est proche, du « local », pour élargir les horizons et amener du « mondial », du « global », en mettant en avant les interdépendances qui découlent de la mondialisation et en incitant à l’engagement individuel et collectif.

Pour plus d'infos et de détails notamment sur le positionnement par rapport à quelques enjeux de société actuels (racisme; genre; DH et migrations; développement durable), découvrez le rapport complet sur le site de WIKI CM ainsi que son infographie.  La présentation de Chloé Rocourt au Wiki lunch du 05/12 sur la manière d’éduquer aux valeurs y est également accessible.   

Du 20 au 27 septembre, mobilisons-nous pour le climat !

  1. Créé par Lawrence PIETERS
  2. Le 11/09/2019
  3. Dans Actualités S'engager
Une semaine d'action pour le climat à l'occasion du sommet de l'ONU sur le climat.

Du 23 au 27 septembre à New York aura lieu le sommet de l'ONU sur le climat (www.un.org/fr/climatechange/un-climate-summit-2019.shtml). A cette occasion, les mouvements citoyens et OSC du monde entier lancent une semaine d'actions pour pousser les états membres de l'Union Européenne et de l'ONU à déclarer l'urgence climatique.

Le vendredi 20 septembre prochain, des millions de jeunes et d’adultes partout dans le monde feront la grève pour le climat. Cette grève climatique marquera le coup d’envoi d’une semaine d’actions dans notre pays. La mobilisation continuera le 22 septembre avec la manifestation Rise for Climate. Un rassemblement est prévu place Jean Rey, à proximité du Parlement Européen entre 11h et 13h. La semaine se terminera le 27 septembre à l'atomium pour un événement de clôture festif et engagé.

Plus d'informations sur le programme de la semaine d'action sur le site de la Coalition climat.

Marche pour les droits fondamentaux: Right(s) Now!

  1. Créé par Lawrence PIETERS
  2. Le 24/04/2019
  3. Dans S'engager
Climat, travail, migration, santé, justice sociale et fiscale... Le 12 mai, la société civile se mobilise pour une société inclusive, durable et solidaire.

Un environnement sain, un travail digne, l'égalité des droits pour tou.te.s, une politique migratoire humaine : c'est à ça que les prochaines élections doivent aboutir! Parce que ces droits fondamentaux sont inscrits dans notre Constitution, à l'article 23 : "Chacun.e a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine".

Ces droits ont été mis sous pression par les gouvernements précédents et c’est pour cela qu’ils doivent reprendre leur place à l’agenda politique !

Aujourd’hui, de plus en plus de gens sortent dans la rue pour le climat, pour la justice sociale, contre le racisme,... Le 12 mai, nous rassemblons tout ! Toutes et tous uni.e.s pour une société inclusive, durable et solidaire. Parce que tout est connecté : pas de politique climatique sans justice sociale, pas de lutte contre les inégalités sans un œil sur la planète. Unissons nos forces par dizaines de milliers dans la rue pour faire respecter nos droits fondamentaux.

Rendez-vous à 13h à la gare de Bruxelles-Nord pour débuter la marche. Elle se terminera par un rassemblement festif et des prises de parole.

Envie de vous mobiliser? Toutes les informations sur https://rightsnow.be et sur Facebook.

Le Programme Junior recrute!

  1. Créé par Lawrence PIETERS
  2. Le 27/03/2019
  3. Dans S'engager
Le Programme Junior de l'agence belge de développement, Enabel, recherche une vingtaine de jeunes profils pour participer à des actions de développement dans le Sud.

Le Programme Junior offre l’opportunité à de jeunes professionnels (moins de 31 ans) de partir travailler sur le terrain, sur un des thèmes des Objectifs de développement durable (ODD). Il est actuellement à la recherche d'une vingtaine de talents pour travailler dans des domaines tels que l'agriculture, la santé, l'environnement, la gouvernance, l'éducation...

Vous souhaitez devenir expert-e junior dans le cadre du programme? Vous connaissez des stagiaires, des bénévoles au sein de votre OSC prêt-e-s à vivre cette expérience? Alors partagez l'information ou postulez directement sur le site du Programme Junior : www.juniorprogramme.be jusqu'au 8 avril 2019.

Journée de la Coopération de l'ULB 2019

  1. Créé par Lawrence PIETERS
  2. Le 05/03/2019
  3. Dans Actualités S'engager
L’Université libre de Bruxelles organise, le 13 mars prochain, sa traditionnelle "Journée de la Coopération" : une journée pour s'engager!

Cette édition 2019 sera placée sous le double signe de l’engagement étudiant dans la coopération au développement et de la coopération académique au développement.

ACODEV sera présent et participera à une table ronde sur les métiers de la coopération dès 12h à la salle Dupréel.

Aussi au programme de la journée : coup de projecteur sur l'Asie du Sud-Est, conférences, petit-déjeuner solidaire, découverte de saveurs d'Asie, exposition de posters sur les projets de coopération…

Le programme complet est disponible sur https://www.ulb.ac.be/international/Evenements-Journee-Cooperation.html

Inscrivez-vous sur https://goo.gl/forms/pQG3AwUDau2dz2Ak2

Réforme de la loi sur le volontariat

  1. Créé par Lawrence PIETERS
  2. Le 18/02/2019
  3. Dans S'engager Actualités
Ce 14 février, le Parlement fédéral a approuvé à l’unanimité un projet de loi qui veut adapter le volontariat aux réalités du terrain.

En Belgique, une personne sur huit est volontaire, soit plus de 1,2 millions de personnes. Des bénévoles dont les activités et l’engagement ont sans cesse évolué, ces dernières années. La loi sur le volontariat de 2005 a enfin été adaptée à cette réalité.

Selon la plateforme francophone du volontariat (www.levolontariat.be), la loi a le mérite d’apporter des éclaircissements demandés par le Conseil Supérieur des Volontaires (CSV) tels que la question des cadeaux, du défraiement kilométrique vélo ou encore la précision du statut d’administrateur-trice volontaire, ... Ces modifications permettront de clarifier certaines situations, sujettes à interprétations problématiques ou restrictives, rencontrées sur le terrain.

Mais la plateforme souligne que le texte rate trois occasions importantes : préserver la liberté du volontariat, mettre tous les volontaires sur un pied d’égalité et mettre fin au flou en matière de droit du travail.

Les associations avaient demandé la suppression de l’obligation de déclaration de volontariat auprès de l’ONEM, pour les personnes prépensionnées ou au chômage (formulaire C45B). Cette démarche constitue en effet un véritable frein a leur engagement. Ensuite, elles voulaient mettre fin aux inégalités de traitement entre volontaires en matière de défraiements forfaitaires. Enfin, le secteur souhaitait lever l'ambiguïté sur l'application (ou non) du droit du travail au volontariat. Il aurait été judicieux de clairement distinguer les deux en la matière.

Ces demandes du secteur associatif sont restées lettre morte.

Le Portail Qualité accessible au grand public

  1. Créé par Justine FERRIER
  2. Le 06/09/2016
  3. Dans S'engager Actualités
Le répertoire des ressources publiques du Portail Qualité est dorénavant accessible à toute personne intéressée par le secteur de la coopération

Le Portail Qualité des ONG comprend un répertoire de ressources (privées et publiques) ainsi qu'un répertoires d'expert-es. Dès aujourd'hui, le répertoire de ressources publiques sera également accessible au grand public depuis la page d'accueil du site Internet public d'ACODEV. 

Les ressources privées et le répertoires d'expert-es restent des services accessibles uniquement pour les ONG membres des fédérations. 

Grâce à cette ouverture du Portail Qualité, toute personne intéressée par le secteur de la coopération au développement, pourra y faire des recherches d'outils, d'études, de manuels, etc. en lien avec les méthodologies de projets de coopération au développement ou avec la gestion organisationnelles des ONG du secteur. 



Pages