Nouvelles des membres

L’Afrique, la coopération et ses images

Trois rencontres organisées par l'ONG CEC

Maria Isabel ANSION le 19/10/2017

En préparation d’un colloque de deux jours prévu en 2018 et consacré aux représentations stéréotypées de l’Afrique dans les campagnes d’ONG, CEC et ses partenaires organisent trois rencontres en collaboration avec des Hautes Écoles et universités.

1 - Images de l’Afrique et récolte de dons : la fin justifie-t-elle les moyens ?

Mardi 7 novembre, de 18h15 à 20h15 - IHECS Auditoire Velge – Bruxelles
Avec la participation de :

  • Erik Todts – Directeur du Consortium 12-12.
  • Achaiso Ambali Journaliste
  • Stéphane Desgain – Chargé de recherche Souveraineté alimentaire au CNCD.
  • Ludo Longin – Directeur de Direct Social Communication

2 - Images coloniales et premières campagnes d’ONG, du passé ?

Mercredi 15 novembre, de 19h à 21h - ULB Campus Solbosch, Bâtiment D, DC2.223 – Bruxelles
Avec la participation de :

  • Elikia MBokolo – Historien à l’EHESS (Paris) et l’UNIKIN (Kinshasa).
  • Stéphane Heymans - Directeur des opérations de Médecins du Monde
  • Raphael Piret – Attaché presse à Médecins sans frontières

3 - Vendre l’aide comme une poudre à lessiver ? Comment communiquer sur des réalités complexes ?

Le jeudi 30 novembre 2017 de 18h à 20h - Lieu : Studio 13 à l’UCL – Louvain-La-Neuve
Avec la participation de :

  • Claude Pécheux - Professeure en éthique en communication marketing - UCL
  • Jean-Marc Lhuire - Directeur agence de communication Globule Bleue
  • Rony Brauman - Directeur de recherches à la Fondation Médecins sans frontières
  • Jean-Jacques Grodent – Responsable service information et plaidoyer SOS Faim

Déroulement des rencontres

En introduction seront présentés quelques documents, exemples en photo ou vidéo illustrant la thématique abordée. La première partie sera un débat entre les intervenant.e.s agrémenté de quelques questions spécifiques posées par Le Monde selon les femmes ONG et le Collectif Mémoire coloniale et Lutte contre les Discriminations.

En deuxième partie de chaque rencontre, le débat s’ouvrira au public, et notamment aux étudiant.e.s ayant abordés ces questions en cours.