Publication du CNCD-11.11.11

Rapport 2016 sur l'aide belge au développement

Peut-on faire mieux avec moins ? Dans son rapport 2016, le CNCD-11.11.11 déplore la forte baisse de l’aide belge en 2015.

Maria Isabel ANSION le 13/09/2016

Le CNCD-11.11.11 a communiqué sur les résultats de son analyse de l'aide au développement en 2015.

L'aide a diminué de 6,7 % entre 2014 et 2015, passant ainsi de 0,46 à 0,42 % du Revenu national brut (RNB) – bien loin des 0,7 % que la Belgique et l’Union européenne s’étaient engagées à atteindre en 2015. Au total, les coupes cumulées entre 2011 et 2019 dépasseront les 2 milliards d’euros, faisant de l’aide la principale variable d’ajustement budgétaire du gouvernement belge.

Autre fait marquant : la Belgique est devenue le premier pays destinataire de sa propre aide. En effet, les frais d’accueil des réfugiés, qui peuvent être comptabilisés en aide au développement selon les règles de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), représentent 12 % de l’aide belge en 2015 – soit 206 millions d’euros, un montant nettement supérieur à la totalité des dépenses réalisées par la Coopération technique belge (CTB) dans l’ensemble des pays partenaires (148 millions EUR).

Les pages du rapport détaillent :

  • Le contexte international
  • La quantité de l'aide
  • La qualité de l'aide
  • La cohérence des politiques
  • Les perspectives d'un demi-siècle d'aide au développement
  • Les recommandations du CNCD-11.11.11

Un "bulletin" résume les points (négatifs et positifs) de l'évolution de l'aide au niveau de sa quantité, sa qualité et la cohérence des politiques.

Plus d'infos sur leur communiqué de presse et le rapport sur le site du CNCD-11.11.11.