ECMS

Accord entre le fédéral et la FWB relatif à l'ECMS

Les ministres de l'enseignement obligatoire et de la coopération s'engagent sur une convention de collaboration relative à l'ECMS en milieu scolaire

Magali LUCY le 04/04/2017

ACODEV et Annoncer La Couleur ont entamé fin 2015, un dialogue avec le ministère de l’enseignement obligatoire et le ministère de la coopération au développement en vue de se mettre d'accord sur une collaboration. Cette Convention de collaboration entre l’Etat Fédéral et la Communauté française relatif à l’éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) au sein des établissements scolaires maternels, primaires et secondaires, organisés et subventionnés par la Communauté française vient d'être signée ce 08.02.17 par les ministres de l’enseignement obligatoire et de la coopération au développement.

L’objectif de cet accord est de permettre de favoriser les ponts entre les deux secteurs pour valoriser et ancrer davantage l’ECMS en milieu scolaire francophone.

Nous avons appris par la nouvelle chargée des questions de citoyenneté à la DGEO (Direction Générale de l’enseignement obligatoire), Anne-Marie Samson (qui remplace Emmanuel Rifaut à ce poste), que la mise en application de la Convention est une des priorités de l’Administration de l’enseignement pour 2017.

Cet accord représente une belle avancée pour le secteur de l’ECMS et l’aboutissement d’une démarche de plaidoyer menée en commun par Annoncer la Couleur et ACODEV. 

L'enjeu aujourd'hui est de le faire vivre.  

Dans le cadre de cet Accord, il est prévu de mettre en place un « Comité transversal ECM en milieu scolaire » dans lequel siègeraient, pour une durée de 4 ans, 6 membres permanents désignés par la ministre de l’enseignement obligatoire et 6 membres permanents désignés par le ministre de la coopération au développement. 

Ses missions sont notamment les suivantes :

  • remettre des avis sur les politiques et stratégies d’ECMS en milieu scolaire, assurer une veille/suivi/évaluation de ces politiques et stratégies et émettre des recommandations ;
  • formuler des recommandations pour améliorer la qualité des pratiques de l’ECMS en milieu scolaire ;
  • sensibiliser et informer les acteurs de l’ECMS et de l’enseignement obligatoire dans le but d’améliorer les pratiques pédagogiques d’ECMS ;
  • élaborer un référentiel de compétences de l’ECMS en lien avec les programmes et compétences scolaires ;
  • établir et mettre en œuvre un programme d’action commun (de deux ans) de renforcement de l’ECMS en milieu scolaire et faire régulièrement rapport de son état d’avancement aux deux ministres concernés.