Histoire et évolutions

La fédération

ACODEV est une fédération agréée. Elle existe depuis une dizaine d'années mais avant elle, d'autres fédérations assistaient les ONG dans diverses matières.

ACODEV est la fédération francophone et germanophone des associations de coopération au développement. Elle réunit et représente les ONG de développement francophones, bilingues et germanophones. La fédération compte 86 membres dont 76 ONG qui ont reçu l’agrément comme ONGD par le Ministre de la Coopération au développement.

ACODEV a été reconnue par le Ministre de la coopération au développement comme fédération d'ONG de régime linguistique francophone. ACODEV est donc une fédération agréée. Les textes de loi sur l'agrément des fédérations prévoient une seule fédération par régime linguistique. La fédération doit entre autres critères, représenter plus de la moitié des ONG du régime linguistique choisi.

Les origines

Dans les années 60, des "Comités" regroupaient les ONG par catégories d'activités : le financement de projets, l'envoi de volontaires, l'accueil d'étudiants étrangers, l'appui aux réfugiés. En 1970,  le Comité belge pour le volontariat outre-mer devenu "Intercodev national" constitue la première fédération officielle et c'est en 1972 qu'Intercodev devient le partenaire de l'AGCD (dénomination de l'époque pour la DGD actuelle).

Par ailleurs, en 1976, un autre Comité voit déboucher "Coprogram national", une fédération dédiée aux projets Sud et à la sensibilisation au Nord.

Ces fédérations nationales et bilingues vont ensuite se diviser par régime linguistique. Coprogram National se divise en 1989 en : Coprogram-Vlaanderen et ADO (Association des ONG francophones). Intercodev fait de même en 1992 en se scindant en Intercodev-Vlaanderen et CODEF (francophone).

Les fédérations vont finalement fusionner par régime linguistique, Coprogram en 1993 (rebaptisé ngo-federatie) et ACODEV en 1997.

Les évolutions

Ces évolutions vont de pair avec des négociations pour des réformes des différents cofinancements des activités des ONG : projets et programmes, volontaires/coopérants, information/sensibilisation/éducation au développement (en 1964, 1976, 1983, 1991, 1997, 2006).

En 1972, au travers du Comité de Contact, Intercodev est reconnu dans son rôle de fédération et d'interlocuteur de l'AGCD pour le secteur des ONG d'envoi. 1991 est la date charnière pour l'agrément des fédérations au travers des Arrêtés royaux du 12 mars 1991.

Tout au long de ces 35 années (1972-2007) les lieux de concertations formelles entre le secteur ONG et l'Administration de la coopération au développement (tour à tour AGCD, DGCI, DGCD et DGD) ont également évolué en missions et fonctionnements dans les différentes réglementations mises en place (arrêtés royaux, arrêtés ministériels et directives) : Comité de contact (1972), Comités de concertation (1991 – CCP, CCE, CCO), Commission d'avis ONG (1997 - CAONG), Comité paritaire de concertation (2007 – CPC).

Les évolutions se poursuivront encore dans les années à venir : processus d'intégration entre la fédération ngo-federatie et la coupole 11.11.11 du côté néerlandophone, comité de liaison entre ACODEV et CNCD-11.11.11 du côté francophone.